ALCA* – Agence livre, cinéma et audiovisuel en Nouvelle-Aquitaine, site de Limoges

* Née de la fusion d’Écla, du Centre régional du livre en Limousin 
et du Centre régional du livre et de la lecture en Poitou-Charentes

haut_critiques

Feuilles reçues / Critiques archivées des Éditions Doublevébé récup


Memòria de l'aiga : Enquête ethnolinguistique sur l'eau en montagne limousine

Memòria de l'aiga : Enquête ethnolinguistique sur l'eau en montagne limousine
,
de Pascal Boudy, Jean-Marie Caunet
et Jean-François Vignaud,
Éditions Doublevébé récup (Collection « Carnet de mission »)
pour l'Institut d’estudis occitans dau Lemosin — Institut d'études occitanes du Limousin, 2009,
54 pages, 16,00 euros,
ISBN : 978-2-918051-03-9.

Présentée sous la forme originale d’un véritable « carnet de mission » à spirale, avec croquis et fac-similés de notes prises sur le vif, cette nouvelle parution de l’Institut d’études occitanes du Limousin s’attache à rendre compte d’une série d’enquêtes menées sur les routes de la montagne limousine entre avril 2007 et juin 2008…
À la rencontre des habitants, désormais rares et âgés, de ce territoire dépeuplé, c’est un trésor inestimable de proverbes et dires qui sont collectés, dans le même temps que de multiples savoirs liés à l’utilisation des eaux.
La nécessité de communiquer le fruit de cette collecte n’est plus à démontrer, la langue limousine étant en voie de disparition dans ce secteur géographique comme l’indiquent, sans doute sans le vouloir, ces propos relevés par la présente étude : « C’est bien que vous veniez lui parler, parce que des fois le Pépé, il nous parle patois mais on lui répond pas parce qu’on le comprend pas… »
Les moulins, la pêche et le braconnage, les moulins et meules, les bonnes fontaines sont autant d’autres thèmes abordés dans ce riche ouvrage abondamment illustré qui a le mérite d’éviter une approche trop austère (comme souvent avec ce type de publication) même si il en résulte de ce fait une lecture un peu éclatée…
Les extensions de ce projet, dont l’organisation de spectacles de contes, sont proposées à la fin du carnet, comme une non moins précieuse invitation à la (re)lecture de Marcelle Delpastre avec la Suite à suivre pour un paysan