ALCA* – Agence livre, cinéma et audiovisuel en Nouvelle-Aquitaine, site de Limoges

* Née de la fusion d’Écla, du Centre régional du livre en Limousin 
et du Centre régional du livre et de la lecture en Poitou-Charentes

haut_critiques

Feuilles reçues / Critiques archivées des Éditions de L'arbre vengeur


Le Conquérant du dernier jour :  Et autres nouvelles

Le Conquérant du dernier jour :
Et autres nouvelles
,
de Louis Chadourne,
Éditions de L’arbre vengeur, 2005,
228 pages, 13,00 euros, ISBN : 2-916141-02-2.

L’œuvre des frères Marc et Louis Chadourne, originaires de Brive-la-Gaillarde, sort peu à peu de l’ombre dans laquelle elle a été plongée pendant une soixantaine d’années. Des deux frères, c’est sans doute l’aîné, Louis, qu’il est le plus urgent de redécouvrir. Mort en 1925 à trente-cinq ans, il laisse plusieurs romans, des nouvelles, des poèmes et un journal qui forment une œuvre aussi parcimonieuse que précieuse, écrite dans une langue riche, classique et sensible. Grand voyageur comme son frère Marc, il bénéficie depuis la fin des années 1980 de l’attention des Éditions des Cendres (Paris) qui ont publié notamment son Journal d’un homme tombé de la lune (1987) et L’Inquiète adolescence (1995).
Les Éditions de L’arbre vengeur rassemblent ici neuf nouvelles où l’on retrouve tous les thèmes chers à l’écrivain voyageur : la sensibilité extrême des êtres, la nécessité de fuir, l’impossible attachement d’un homme à une femme. Le cadre des ses nouvelles est à la fois exotique et très réaliste, on y retrouve les voyages au long court, les cargos, l’ambiance des ports et des quais. Les nouvelles comme Lagune ou L’Hôte sont bouleversantes.


a