Centre régional du livre en Limousin

Coquelicontes / Archives / Coquelicontes 2010


 
 



Les conteurs de Coquelicontes 2010 et leurs spectacles :

Christine Andrien.
Gilles Bizouerne.
Nicole Bockem.
Rémy Boussengui.
Catherine Caillaud.
Lucie Catsu.
Layla Darwiche.
Matthieu Epp.
Patricia Gaillard.
Anne Lopez.
Magali Mineur.
Fred Pougeard.
Luigi Rignanese.
Adama Adepoju, dit Taxi-Conteur.
Jean-François Vignaud.
Nadine Walsh.

Visualisez le calendrier général des spectacles de Coquelicontes 2010.

Téléchargez le calendrier général des spectacles de Coquelicontes 2010.

Visualisez les temps forts du festival.

Visualisez les communes accueillant des spectacles de Coquelicontes 2010 ouverts au public.

Téléchargez le programme complet de Coquelicontes 2010.

Téléchargez le visuel, le logo et les photos des conteurs de Coquelicontes 2010.

Téléchargez l'affiche de Coquelicontes 2010.


Christine Andrien

La conteuse :
Christine Andrien est née par une belle nuit d’été dans un village de la campagne liégeoise, en Belgique. Depuis son plus jeune âge, elle est bercée par les histoires de sa famille et d’autres, plus sensées. La parole était le mode d’expression privilégié des femmes qui l’entouraient et très tôt elle a pris le relais, jusqu’à en faire son métier, explorant tant ses souvenirs et les récits de vie qu’on lui confie que le conte traditionnel. Elle aime rire de tout et surtout d’elle-même. Elle use d’un langage fleuri et légèrement décalé, encore un héritage familial, mais paternel celui-ci.

Ses spectacles :
Métamorphoses !
Dans cette mare, il y a une grenouille, verte à souhait. Elle attend. Sur la mare, il y a une cane, blanche à souhait. Elle est désespérée. Au bord de la mare, il y a un prince, perdu à souhait.
Tous les ingrédients sont là pour raconter une histoire où l’on saute allègrement de la cane blanche à la grenouille verte comme l’on passerait du coq à l’âne.
Une prestation joyeusement débridée où la conteuse, un peu déjantée, nous emporte sans crier gare du rire le plus éclatant à l’émotion la plus poignante… Des contes russes de transformation.

La Légende du Mont Ararat
Conte librement inspiré de l’œuvre de l’écrivain turc Yachar Kemal.
Ahmet est berger sur les flancs du Mont Ararat. Un matin, un cheval blanc richement harnaché s’arrête devant la porte de sa maison. Par trois fois Ahmet éloigne le cheval du village, par trois fois le cheval revient juste devant sa porte. Ainsi en est-il des dons du Ciel, selon la tradition. C’est pourquoi Ahmet refuse de le rendre à son propriétaire, Mahmout Khan, un cruel pacha. Ahmet est capturé. Jeté en prison, il y attend la mort. Mais c’est sans compter sur l’amour et la complicité de tout le peuple de l’Ararat.

Amours de jeunesse
Les souvenirs d’une vie sont nombreux. S’ils se perdent souvent dans les méandres de notre mémoire, parfois ils sont préservés du temps qui passe, comme on préserve une vieille photo aux coins jaunis, un bijou ancien, un livre aux pages écornées, un trésor secret. Les amours de jeunesse en font partie… Ils marquent à vie, fondent ce que nous sommes dans nos rapports aux autres, nourrissent nos expériences futures. Christine Andrien et Magali Mineur ont plongé dans cette matière toujours vivante. Elles ont revisité leurs souvenirs du temps où elles ont aimé pour la première fois, maladroitement, intensément, passionnément…

Pas peur du loup !
Des forêts profondes ou des marais spongieux, des petites filles intrépides ou inconscientes, des mères parties faire des courses, des alligators, des loups et toutes sortes de sales bêtes prêtes à déguster les petits perdus sur le chemin. Mais les petits ont des ressources insoupçonnées.

Son calendrier sur Coquelicontes 2010 :
Vendredi 21 mai, Meyssac (19), Métamorphoses !, 20h30
(tout public à partir de 10 ans)
Samedi 22 mai, Vicq-sur-Breuilh (87), La Légende du Mont Ararat, 19h00
(tout public à partir de 14 ans)
Lundi 24 mai, Saint-Méard (87), Amours de jeunesse, 18h30

(avec Magali Mineur, tout public à partir de 12 ans)
Mardi 25 mai, Dun-le-Palestel (23), Métamorphoses !, 15h00
(scolaire ouvert)
Mercredi 26 mai, Bourganeuf (23), Pas peur du loup !, 10h30
(jeune public à partir de 3 ans)
Mercredi 26 mai, La Souterraine (23), Petit Petit et les sept mondes, 15h00
(avec Magali Mineur, de 6 à 12 ans)

Le site de Christine Andrien : christine-andrien.jimdo.com.

Photo : © DR.


Gilles Bizouerne

Le conteur :
Pendant des années, Gilles Bizouerne a voyagé, voyagé, voyagé.
Et puis il a monté le projet « Il n’était pas une fois, il est maintenant… », afin de partir un an en Afrique de l’Ouest rencontrer des conteurs et découvrir la tradition orale. Au Maroc, un conteur berbère lui a raconté une histoire qui éclairait son besoin obsédant de partir vers des terres étrangères : ce fut une révélation. Il comprenait enfin pourquoi il voyageait autant…
Depuis, c’est lui qui nous fait voyager, dans les histoires qu’il s’est mis à raconter : récits traditionnels, créations d’histoires contemporaines, épopées… Gilles Bizouerne tâche de perpétuer ces instants précieux que sont la relation amoureuse au récit, la beauté des motifs, la musique des mots, l’écho des silences, la complicité intimiste avec le public…


Ses spectacles :
Même pas peur !
Un Bébé au chaud dans le ventre de sa mère ne veut pas sortir ; Fiston Puce part à l’aventure pour découvrir le monde au-delà des poils du chien ; une Petite chose vit dans une maison toute noire et s’affole dès qu’un inconnu frappe à sa porte…
Même pas peur ! est ponctué de récits, de comptines et de jeux de doigts. Frissons et éclats de rire au programme !

Vrais mensonges
Vrais mensonges est un éventail de récits multiples : contes merveilleux, contes de mensonges, contes facétieux, randonnées… Ni thématique, ni convention, cette liberté offre au conteur et à l’auditoire le plaisir de se laisser guider par l’écoute du moment.
Rêver à voix haute est sans doute le seul moyen que les conteurs ont trouvé pour dire la vérité. Mettre le monde sans dessus dessous est un jeu. Le merveilleux, l’absurde, le facétieux sont les couleurs dominantes des histoires. La curiosité, l’émerveillement, la joie, la plénitude d’un silence partagé sont des sensations qui s’invitent à notre échange. Le conteur associe une énergie pétillante et une parole humaniste pour créer une rencontre vivante.

Son calendrier sur Coquelicontes 2010 :
Mardi 18 mai, Boisseuil (87), Bœuf d’inauguration, 20h30
(tout public à partir de 6 ans)

Mercredi 19 mai, Saint-Yrieix-la-Perche (87), Même pas peur !, 17h00
(de 4 à 6 ans)

Jeudi 20 mai, Chamboulive (19), Vrais mensonges, 20h30
(tout public à partir de 7 ans)

Vendredi 21 mai, Saint-Viance (19), Vrais mensonges : apéro conté, 19h30
(tout public à partir de 7 ans)

Samedi 22 mai, Beynat (19), Vrais mensonges, 20h30
(tout public à partir de 7 ans)

Mardi 25 mai, Parsac (23), Vrais mensonges, 17h00
(tout public à partir de 7 ans)

Mercredi 26 mai, Aubusson (23), Vrais mensonges, 15h00
(tout public à partir de 7 ans)

Jeudi 27 mai, Sardent (23), Même pas peur !, 10h30
(scolaire ouvert)

Jeudi 27 mai, Sardent (23), Vrais mensonges, 14h30
(scolaire ouvert)

Vendredi 28 mai, Bessines-sur-Gartempe (87), Vrais mensonges : apéro conté, 19h00
(tout public à partir de 7 ans)

Le site de Gilles Bizouerne : gillesbizouerne.com.

Photo : © DR.


Nicole Bockem

La conteuse :
Dans la famille de Nicole, on est causeuse de mère en fille et c’est comme ça ! En vrac dans son cabas : sa joie de vivre, son amour pour les autres, ses années d’instit’ en maternelle, son expérience de comédienne, son goût pour le bon mot, son cœur d’artichaut… Elle a chaussé les sabots de son grand-père et la langue fleurie de sa grand-mère pour partir sur le chemin des contes… Voilà plus de dix ans qu’elle le suit et chaque jour elle s’en réjouit. Elle est très attachée à son terroir, à ses contes, légendes et p’tites histoires, à sa Loire qu’elle transporte dans ses bagages au fil de ses voyages.

Ses spectacles :
Papotis de branchages
Au fil du chemin, au gré du temps, selon les cœurs, selon l’instant, les contes seront servis tout chauds, mitonnés à point, épicés à souhait, il ne restera plus qu’à les déguster.
Papotages de feuilles, murmures de la terre, secrets de l’étang, confidences du vent, juste histoire de partager un moment.

C’est pas dit que c’est pas vrai
Pierrot l’idiot, qu’ils disaient ses frères, Pierrot l’idiot, qu’elle répétait sa mère. Pierrot ne disait rien, mais un jour il est parti et la foule l’a suivi, sans l’avoir choisi, pas vraiment ravie. Plus on s’y colle et plus on rit.
Spectacle très interactif composé d’une longue randonnée qui servira de fil rouge, entremêlée de contes facétieux, de contes de sagesse et même de devinettes.

À cœur contant
Au commencement, ça ne se passait pas trop mal, et puis l'homme a débarqué, et là ça s'est gâté.
Il lui fallait un chemin pour mettre un pied devant l'autre, du feu pour réchauffer son corps, de l'amour pour réchauffer son cœur et un sac pour traîner ses défauts…
Marche hier, marche aujourd'hui et, si tu veux, marche demain.
Contes à dormir debout ou à ne pas dormir du tout, histoires de gens, de petits et de grands, d’ici ou d’ailleurs, une brassée de bonne humeur, rien que pour le bonheur de partager un moment en toute simplicité.

Son calendrier sur Coquelicontes 2010 :
Mardi 18 mai, Boisseuil (87), Bœuf d’inauguration, 20h30
(tout public à partir de 6 ans)

Mercredi 19 mai, La Souterraine (23), Papotis de branchages : balade contée, 17h00
(tout public à partir de 8 ans)

Samedi 22 mai, Beaulieu-sur-Dordogne (19), Papotis de branchages : balade contée, 18h00
(tout public à partir de 8 ans)

Dimanche 23 mai, Mérinchal (23), Papotis de branchages : balade contée, 15h00
(tout public à partir de 8 ans)

Mercredi 26 mai, Auzances (23), C'est pas dit que c'est pas vrai, 15h00
(jeune public à partir de 6 ans)

Jeudi 27 mai, Jarnages (23), C'est pas dit que c'est pas vrai, 15h00
(scolaire ouvert)

Vendredi 28 mai, Saint-Sulpice-le-Guérétois (23), À cœur contant, 20h00
(tout public à partir de 7 ans)

Samedi 29 mai, Lussat (23), Papotis de branchages : balade contée, 15h00
(tout public à partir de 8 ans)

Photo : © DR.


Rémy Boussengui

Le conteur :
Après des études secondaires au Gabon, Rémy Boussengui s’installe en France en 1972 et dans la région bordelaise en 1975. Attiré par le chant et la musique, il fonde un groupe de musique africaine. Influencé par les courants musicaux les plus divers, il sera auteur-compositeur-interprète pendant dix ans (de 1980 à 1990).
Baigné dans les contes et les histoires entendus tout au long de son enfance au Gabon, lors des veillées de village, en brousse, pendant les travaux des champs, il renoue avec la tradition familiale à partir de 1991. Finaliste du Grand prix des Conteurs de Chevilly-Larue en 1992, il crée et tourne ses premiers spectacles, mêlant intimement la parole, la musique et le chant.

Son spectacle :
Les Fiancés de la forêt
Un spectacle de contes recueillis par Rémy Boussengui au cours de veillées dans son village du sud du Gabon, dans lequel le rythme, le chant, les échanges entre le conteur et le public nous plongent dans l’univers du conte africain.
Dinzoune, admirée aussi bien par les humains que par les bêtes, est d’une beauté exceptionnelle. Cette fille a une seule idée en tête : se trouver un fiancé, un mari. Tate Nzambi, son père, s’y oppose, mais Dinzoune n’en fait qu’à sa tête.
Alors elle reçoit la visite de nombreux prétendants, mais ces fiancés de la forêt ne montrent pas de grandes qualités : Megningue, personnage aux origines étranges se transforme soudain en un beau jeune homme, mais il est gourmand et va jusqu'à tuer Dinzoune qui retrouvera heureusement la vie, grâce aux pouvoirs de son père. Koudou, fils des tortues, est impotent, Mbilou, fils des oiseaux, est voleur, Moubinde, personnage humain, est timide… Arrive Mejiène, fils des panthères qui présente le profil du mari idéal. Mais il périt en voulant satisfaire le caprice de Dinzoune, enceinte, qui a une envie soudaine de manger du gibier…
On peut compter sur Rémy Boussengui et son engagement, sa voix multicolore, ses talents de musicien pour nous conduire sur les sentiers de cette nouvelle aventure.

Son calendrier sur Coquelicontes 2010 :
Samedi 29 mai, Ussac (19), Les Fiancés de la forêt, 20h30
(tout public à partir de 7 ans)
Dimanche 30 mai, Bourganeuf (23), Goûter conté : clôture du festival, 15h00

(tout public)

Un site où retrouver Rémy Boussengui : www.euroconte.org.

Photo : © Patrick Veyssière.


Catherine Caillaud

La conteuse :
Catherine Caillaud raconte « ce qu’elle est, ce qu’elle n’est plus, ce qu’elle a l’espoir de devenir ». Voilà un sacré programme, mais pas si fou que ça quand on sait qu’elle est aussi professeure de lettres et monitrice d’escalade. Alors, pensez si, depuis quinze ans qu’elle raconte des histoires, elle maîtrise l’enchaînement des mots et des monts — et ceux de l’Ardèche en particulier. Nourrie de contes traditionnels et de lectures alentour, elle vous fera croire dur comme fer à ses histoires et au pouvoir des rêves et des espoirs.


Ses spectacles :
Lili la petite souris
Un spectacle de contes de randonnée truffé de virelangues (Un chasseur sachant chasser…) et de devinettes.
Trompette la poulette est malade, c’est l’aventure dans la forêt ; la bonne grosse galette de beurre rencontre Renard…

À l’ombre du châtaignier
Contes de l’Ardèche et de l’arbre à pain.
Des légendes de la terre, des farces de curés en passant par les « fachinières », sorcières jeteuses de sorts et autres diableries.
Légendes, contes merveilleux, devinettes…
La conteuse suit une trame et puise dans un large répertoire d’une soixantaine de contes, en fonction du public et de l’ambiance.

L’Amourier
Contes de l’Amour chaste, charnel et tendrement érotique... Du désir des amants aux secrets révélés aux jeunes filles la veille de leur mariage.
« Ces doux transports dans lesquels je vous propose de glisser ne sont pas faits pour les censeurs, les prudes ou autres vieilles guenons… mais pour nous ! »
Un spectacle qui espère semer quelques graines de plaisir, de désir et de folie amoureuse.

Son calendrier sur Coquelicontes 2010 :
Samedi 22 mai, Neuvic-Entier (87), Lili la petite souris, 17h00
(de 3 à 10 ans)
Mardi 25 mai, Corrèze (19), À l'ombre du châtaignier : apéro conté, 19h30
(tout public à partir de 6 ans)
Mercredi 26 mai, Verneuil-sur-Vienne (87), À l'ombre du châtaignier, 10h30
(tout public à partir de 6 ans)
Mercredi 26 mai, Isle (87), À l'ombre du châtaignier, 15h30
(tout public à partir de 6 ans)
Jeudi 27 mai, Argentat (19), L’Amourier : apéro conté, 18h00
(tout public à partir de 14 ans)
Vendredi 28 mai, Saint-Maurice-la-Souterraine (23), À l'ombre du châtaignier, 20h30
(tout public à partir de 6 ans)
Samedi 29 mai, La Nouaille (23), À l'ombre du châtaignier : balade contée, 15h00
(tout public à partir de 6 ans)
Samedi 29 mai, Lupersat (23), À l'ombre du châtaignier, 20h30
(tout public à partir de 6 ans)
Dimanche 30 mai, Bourganeuf (23), Goûter conté : clôture du festival, 15h00
(tout public)

Le site de Catherine Caillaud : catherinecaillaudconte.kazeo.com.

Photo : © DR.

a

Lucie Catsu

La conteuse :
Lucie Catsu a toujours eu une passion pour la saveur et la musicalité des mots. Très tôt, elle décide de créer ses propres spectacles, cherchant l’inspiration dans sa propre imagination ou dans tout ce qu’elle lit, voit et entend : du conte traditionnel à la littérature contemporaine, elle adapte tout ce qui un jour l’a émue et qu’elle a envie de partager. Dans chaque spectacle, elle mêle avec impertinence et sincérité le chant à la parole, « parce que chanter c’est une autre façon de raconter, une autre façon d’aimer ! » Que ses créations soient pour les tout-petits ou pour les grands, Lucie Catsu installe toujours un univers poétique d’une grande sensibilité, elle parle de la vie, de l’amour, de la mort, sans détour et sans faux-semblant…

Ses spectacles :
Le Salon de sieste
Les spectateurs, grands et petits, entrent dans le salon de sieste. Des chaises longues les accueillent tendrement. Les yeux papillonnent dans ce drôle d’univers : petites lampes, luminaires d’où s’échappent des images et des mots. Un phonographe égrène des notes sensibles et fragiles. Les oreilles frissonnent, attentives, gourmandes d’écouter, les paupières sont lourdes, alors pourquoi résister ? Les yeux ouverts ou les yeux fermés, les spectateurs redécouvrent le plaisir de se laisser aller avec volupté. Enfin un spectacle où il est bien vu de bâiller !
Le Voyage d’un courant d’air
Spectacle autonome et tout-terrain où se mêlent la parole contée, chantée et le théâtre d’objet...
« Quand j’étais petite j’avais une bicyclette, je roulais vite pour sentir le vent, un jour je suis passée devant un moulin, il ne tournait pas, j’ai soufflé, soufflé, rien à faire… Alors j’ai décidé d’être attrapeuse de courant d’air… »
La petite fille a grandi, elle étudie les courants d’air ; avec son vélo, elle a construit une drôle de machine. Elle a découvert que les courants d’air naissent et s’en vont en voyage. Qu’ils font tous le tour du monde, que chaque voyage est différent pour chacun, qu’ils se chargent de ce qu’ils ont rencontré et reviennent à l’endroit où ils sont nés portant avec eux une odeur, une musique et un objet.

Les Concubines à Cuba
Histoires sensuelles et poétiques, chansons grivoises et impertinentes…
Lucie Catsu et Estelle Coquin nous invitent dans un cabaret au décor de guinguette. Les pieds des lampes sont en ressort de lit, clin d’œil à tous ces matelas complices de certains émois… Nous sommes au Petit Heidelberg, célèbre cabaret planté en plein cœur d’une bananeraie entre Cuba et Sainte-Lucie.
Entre chanson grivoise et musique décoiffante, Les Concubines à Cuba croque des morceaux de vie ; des personnages de tous les jours vont déraper de leur quotidien…

Son calendrier sur Coquelicontes 2010 :
Mardi 18 mai, Boisseuil (87), Bœuf d’inauguration, 20h30

(tout public à partir de 6 ans)

Mercredi 19 mai, Saint-Loup (23), Le Salon de sieste, 15h00
(tout public à partir de 7 ans)

Jeudi 20 mai, Felletin (23), Le Voyage d'un courant d'air, 10h00
(de 1 à 5 ans)

Mardi 25 mai, Évaux-les-Bains (23), Le Salon de sieste, 15h00
(tout public à partir de 7 ans)

Vendredi 28 mai, Camps-Saint-Mathurin-Léobazel (19), Le Salon de sieste, 20h30
(tout public à partir de 7 ans)

Samedi 29 mai, Bort-les-Orgues (19), Le Salon de sieste, 20h30
(tout public à partir de 7 ans)

Dimanche 30 mai, Arnac-la-Poste (87), Les Concubines à Cuba, 20h30
(avec Estelle Coquin, tout public à partir de 14 ans)

Le site de Lucie Catsu : www.lechatperplexe.com.

Photo : © DR.


Layla Darwiche

La conteuse :
Layla Darwiche est venue tout doucement au conte après des études en langues orientales et une expérience de la scène à travers les danses traditionnelles du Maghreb.
Passionnée par l’Orient proche et lointain, elle aime partager avec le public les histoires qui l’ont émue ou amusée. Nourrie à la source du conte traditionnel oriental par sa grand-mère, « conteuse à la bouche fleurie », et par son père, elle met dorénavant ses pas dans ceux de ses aînés sur les routes de France, de Suisse ou du Québec.

Ses spectacles :
Sindbad le marin
Sous le règne d’Haroun al Rachid, dans la ville de Bagdad, un pauvre portefaix s’assoit sur un banc devant une riche maison et se lamente sur l’injustice de son sort. Le propriétaire des lieux, Sindbad le marin, entend ses plaintes et l’invite à partager son repas. Créatures fantastiques, peuples inconnus, îles mystérieuses où il a mille fois frôlé la mort… Pendant sept jours, Sindbad lui raconte les voyages périlleux qui l’ont emmené jusqu’aux confins de la Mer de Chine.
Rédigées au IXe siècle, Les Aventures de Sindbad le marin se situent à mi-chemin entre la réalité historique des découvertes des marins arabes et l’imagination fertile des conteurs.

Petite lentille et autres histoires douces et cruelles
« Kan ya ma kan
Ma grand-mère s’installait sous l’oranger de la cour et commençait à raconter des histoires de djinns et d’ogresses qui nous faisaient frissonner… »

Taptap le loup
Taptap n’est pas un loup ordinaire, comme ces loups féroces qui hurlent la nuit et font frissonner les enfants dans leur lit. Lui est tout gentil, trop gentil ! À tel point que plus aucun loup ne veut chasser avec lui.
De rencontres en aventures, Taptap va subir toutes les misères du monde, jusqu’au jour où, ayant mal partout, il va se soigner en écoutant des contes. Guidé par les animaux de la forêt, Taptap va changer de vie et devenir un grand cuisinier.
Dans cette histoire à tiroirs, chacun est libre de choisir son destin…

Son calendrier sur Coquelicontes 2010 :
Mardi 25 mai, Uzerche (19), Sindbad le marin, 21h00
(tout public à partir de 12 ans)
Mercredi 26 mai, Bessines-sur-Gartempe (87), Petite lentille et autres histoires douces et cruelles, 16h30
(tout public à partir de 8 ans)
Jeudi 27 mai, Limoges (87), Balade contée, 18h00
(tout public à partir de 6 ans)

Vendredi 28 mai, Sornac (19), Sindbad le marin, 20h30
(tout public à partir de 12 ans)

Samedi 29 mai, Saint-Léonard-de-Noblat (87), Taptap le loup, 11h00
(de 5 à 8 ans)

Samedi 29 mai, Clugnat (23), Petite lentille et autres histoires douces et cruelles, 19h00
(tout public à partir de 8 ans)

Dimanche 30 mai, Bourganeuf (23), Goûter conté : clôture du festival, 15h00
(tout public)

Un site où retrouver Layla Darwiche : www.clair-de-lune.net/darwiche.

Photo : © Yoanis Menge
.


Matthieu Epp

Le conteur :
Matthieu Epp a bâti son parcours de conteur en se passionnant pour les croisements entre narration, musique et mouvement. Musicien autodidacte (accordéon diatonique, flûte et guimbarde), il pratique régulièrement la danse contact-improvisation. Défendant une approche du conte à la croisée des champs culturels et sociaux, Matthieu diffuse ses spectacles aussi bien dans des théâtres et festivals que dans des écoles, bibliothèques et restaurants en milieu rural.

Ses spectacles :
Contes à croquer
Paroles, accordéon diatonique et flûte harmonique.
Des histoires d’ogres…
Au menu de ces histoires trépidantes, vous apprendrez : pourquoi Cronos, le père de tous les ogres, a mis d’entrée les pieds dans le plat, depuis quand on dit « ne reste pas dans la marmite, tu vas fondre » et, bien sûr, comment échapper à tous les estomacs sur pattes (renards, ogres, trolls…).

Moufles et flocons
Où l’on part à la rencontre de l’hiver, au rythme des comptines et au souffle de l’accordéon…
« Patratrac mon anorak / Roule roule ma cagoule / Hé hé mes gros souliers / On n’voit plus que le bout de mon nez / Parce que moi, je vais me promener…
Heureusement que la terre est ronde / Pour que je puisse courir le monde / Si elle était carrée / Je serais obligé de m’arrêter !
Les mots se posent comme des flocons / Les chansons sifflotent au creux de l’oreille / Tous bien serrés, partons en randonnée ! »

Merci de vous être déplacé
Conte, objet et musique.
Un navire qui fend les mers du globe. À son bord, des hommes et des femmes qui ont quitté leur pays. Un navire sans voile, ni rames, ni moteur. C’est l’espoir qui le fait avancer, l’espoir de ses passagers.
Sur la berge, certains prennent peur. « Ce bateau porte malheur ! », disent-ils. Alors on construit, on se protège, on s’enferme.
Un navire qui fend les mers du globe. Le ciment n’arrête pas les rêves…
Un témoignage de ce que vivent tous ceux qui hier et aujourd’hui ont quitté leur pays.
Entre la guerre, la misère, les passeurs, les frontières sécurisées, le dédale des administrations.
Pour dire qu’entre un immigré et un émigré, la frontière est mince.
Pour rappeler aussi que très vite tout peu basculer.

Son calendrier sur Coquelicontes 2010 :
Mardi 18 mai, Boisseuil (87), Bœuf d’inauguration, 20h30
(tout public à partir de 6 ans)
Mercredi 19 mai, Limoges (87), Contes à croquer, 15h00
(jeune public à partir de 6 ans)

Samedi 22 mai, Ussel (19), Moufles et flocons, 15h00
(jeune public à partir de 3 ans)

Samedi 22 mai, Saint-Augustin (19), Merci de vous être déplacé, 20h30
(tout public à partir de 12 ans)

Mercredi 26 mai, Malemort-sur-Corrèze (19), Moufles et flocons, 10h00
(jeune public à partir de 3 ans)

Mercredi 26 mai, Brive-la-Gaillarde (19), Contes à croquer, 15h00
(jeune public à partir de 6 ans)

Jeudi 27 mai, Brive-la-Gaillarde (19), Moufles et flocons, 10h et 14h30
(scolaire ouvert)

Vendredi 28 mai, Château-Chervix (87), Merci de vous être déplacé, 20h30
(tout public à partir de 12 ans)

Samedi 29 mai, Saint-Amand (23), Moufles et flocons, 16h00
(jeune public à partir de 3 ans)

Le site de Matthieu Epp : www.rebonds-histoires.net.

Photo : © Michel Duffour.


Patricia Gaillard

La conteuse :
À peine née, en Alsace, en 1951, contre son bonnet de toile brodé, sur le minuscule matelas de houblon qui fait, c’est bien connu, le sommeil gentil, la mère de Patricia Gaillard lui murmurait l’histoire du Poucet. Pouvait-elle savoir que déjà elle partait dans la grande forêt où elle se trouve encore ?…

Ses spectacles :
Marchand’heures : Contes de fil et de temps
Accompagnée d’un sablier qui coule en chantant dans un silence ambré et doux, et d’une bobine dont le lin est sans fin, Patricia vous racontera Dame Holle ou comment une quenouille tombée au fond d’un puits ouvre une porte vers l’autre monde.
Elle vous parlera de Dasipodiras, cet horloger secret et solitaire dont on ne sait pas grand-chose sinon qu’il revient parfois sur la terre parce qu’il est le maître du temps.
Elle vous présentera Arachnée, Ariane, les Parques, déesses-fées qui tissent, tiennent, nouent et dénouent les destinées…
Les secondes tinteront, légères, irrévocables, pendant que vous suivrez la Belle endormie et ses cent années d’errance intérieure et Frère Clémentin qui soudain appréhende une éternité bien étrange…
Hänsel et Gretel et autres égarements de forêts…
Une heure de poésie forestière, de contes où on se perd avec délice, où les maisons se mangent, où la lune nous éclaire, où les bêtes nous aident, où les trésors sont beaux et nous font riches…
Petite heure bien douce, promenade forestière, berceuse d’antan…

Son calendrier sur Coquelicontes 2010 :
Dimanche 23 mai, Cheissoux (87), Marchand’heures : balade contée, 15h00
(tout public à partir de 8 ans)
Mardi 25 mai, Cosnac (19), Marchand’heures : Contes de fil et de temps, 20h30
(tout public à partir de 8 ans)
Mercredi 26 mai, Limoges (87), Hänsel et Gretel et autres égarements de forêts…, 15h00
(tout public à partir de 5 ans)
Vendredi 28 mai, Juillac (19), Marchand’heures : Contes de fil et de temps, 20h30
(tout public à partir de 8 ans)

Photo : © DR.


Anne Lopez

La conteuse :
Originaire du Val-d’Oise, Anne Lopez a suivi à Paris des formations artistiques en danse, mime et théâtre, ainsi qu’en psychomotricité. C’est dans les Hautes-Alpes qu’elle décide de continuer son chemin de conteuse et de comédienne, professions qu’elle exerce depuis 1988. Ses créations s’inspirent de la littérature et de collectages scientifique et personnel. Elle tisse ses contes comme des passerelles d’hier à aujourd’hui, du connu à l’inconnu, de l’un à l’autre. Sa présence se déploie dans une alliance entre gestuelle, rythme et musicalité de la parole.

Ses spectacles :
Loupoulette
« Petite Poulette, écoute bien : Stop à la barrière ! Au-delà, le Loup te croque. » Devant la barrière, Petite Poulette s’arrête. Mais le doudou qui traîne partout est grand, très grand… « Allez mon doudou ! Va chez le loup ! » Que fera Petite Poulette quand le loup avalera son grand doudou ?
Anne Lopez arrive avec Maman Poule dans les bras. Les yeux des petits comme des grands s’accrochent et ne la quittent plus car c’est ensemble qu’ils vont à la rencontre du Grand méchant loup !
Apéro-conte
Entre grignotage et boisson bulle, Anne pimente la rencontre d'histoires drôles, savoureuses, mystérieuses qu'elle puise dans son répertoire comme des échos aux échanges qui se font autour du verre levé. Quand l'ambiance est bien installée, elle lance une improvisation d'histoires avec le public. Les imaginations se débrident et elle attrape les mots au vol, brodant en direct les personnages, les situations…
Attention à la vache
Que font les vaches quand elles ruminent ? De la transformation ! Alors attention, une vache peut en cacher une autre…
Voici la Très Grande Vache du Tout Petit Bonhomme puis Boukoléa la Vache enlevée par les trolls griffus, ou encore Vachette qui affronte l’horrible Mamé.
« Mes vaches parlent d’échange, de solidarité. Mes vaches sont des battantes qui veillent sur la vie avec la vigilance qu’il nous faut pour veiller le lait sur le feu ! »

Frangin, frangine
Dans la vie, frères et sœurs font toujours des histoires ! Dans les contes aussi…
Issus du répertoire des frères Grimm, Anne Lopez a choisi des contes peu connus, voire ignorés.
Dans une écriture qui va de l’effroi à la beauté et se ponctue de rires, ces frères et sœurs d’hier deviennent nos frangins, frangines…

Son calendrier sur Coquelicontes 2010 :
Lundi 17 mai, La Villeneuve (23), Loupoulette, 10h00
(de 18 mois à 3 ans)
Mercredi 19 mai, Tulle (19), Loupoulette, 15h30
(de 18 mois à 3 ans)
Mercredi 19 mai, Égletons (19), Apéro-conte, 19h00
(tout public)

Vendredi 21 mai, Bourganeuf (23), Loupoulette, 10h00
(de 18 mois à 3 ans)

Vendredi 21 mai, Saint-Sébastien (23), Frangin, frangine, 20h30
(tout public à partir de 7 ans)

Samedi 22 mai, Benayes (19), Apéro-conte, 19h30
(tout public)

Mercredi 26 mai, Limoges (87), Loupoulette, 10h30
(de 3 à 6 ans)

Mercredi 26 mai, Saint-Junien (87), Attention à la vache, 14h30
(jeune public à partir de 4 ans)

Mercredi 26 mai, Saint-Junien (87), Loupoulette, 16h30
(de 18 mois à 3 ans)
Vendredi 28 mai, Rochechouart (87), Loupoulette, 9h30 et 10h30
(de 18 mois à 3 ans)
Vendredi 28 mai, Saint-Auvent (87), Frangin, frangine, 20h30
(tout public à partir de 7 ans)
Samedi 29 mai, Marcillac-la-Croisille (19), Frangin, frangine, 18h00
(tout public à partir de 7 ans)

Le site d'Anne Lopez : www.lopezanne.com.

Photo : © DR.


Magali Mineur

La conteuse :
Comme son nom l’indique, Magali Mineur est née dans le « Pays noir », à Charleroi. Un pays fait de montagnes de charbon et d’usines, de suie et d’anciennes mines. Après plusieurs années de formation à l’art de conter, elle exerce ce métier en mêlant les techniques du comédien à celles du conteur traditionnel, explorant les limites de la parole et de l’art du conteur dans tous ses possibles (chant, marionnettes…).

Ses spectacles :
La Dormeuse
Vous êtes-vous déjà posé la question : à quoi pensent les jeunes filles endormies dans les boîtes, cercueils, de cristal ou de bois, armoires, coffres, lits ? Quelles pensées occupent leurs rêves ? Dorment-elles pour mieux être réveillées ? Ou pour avoir un moment de paix et se retrouver seule à seule ?
En partant de contes traditionnels d’origines diverses, et après un travail d’écriture, ce spectacle invite à partager « la couche » de ces jeunes filles, le temps de faire le tour des questions qui peuplent leurs songes…
Versions inédites, originales de grands classiques. Des histoires sur l’action et la passivité face au monde, au masculin, drôle et pathétique parfois, dans un va-et-vient constant et dynamique entre narration et jeu d’acteur.

Petit Petit et les sept mondes
Un enfant insatiable qui sans cesse pose des questions sur tout, sur rien, sur ce qui l’entoure et sur le vaste monde qu’il a arpenté en tous sens avec sa tribu des gens du voyage. Lorsqu’il apprend qu’il y a six mondes au-dessus du nôtre, il décide d’y aller voir de plus près et entreprend alors un long voyage initiatique qui l’entraînera vers la connaissance : de la nature, du respect de la parole donnée, de la cupidité, de l’amour, de l’abnégation, du don de soi, de l’oubli et de la mémoire…
Comment devient-on grand ? Comment fait-on pour accéder à l’âge adulte ? Par quelles épreuves est-il nécessaire de passer ?
Magali Mineur et Christine Andrien se partagent la narration et endossent tour à tour le personnage central de Petit Petit ainsi qu’une multitude de personnages qui marquent les différentes étapes de son évolution…

Son calendrier sur Coquelicontes 2010 :
Vendredi 21 mai, Pradines (19), La Dormeuse, 20h30

(tout public à partir de 7 ans)
Dimanche 23 mai, Janaillat (23), Balade contée, 16h30
(tout public à partir de 6 ans)
Lundi 24 mai, Saint-Méard (87), Amours de jeunesse, 18h30
(avec Christine Andrien, tout public à partir de 12 ans)
Mercredi 26 mai, La Souterraine (23), Petit Petit et les sept mondes, 15h00
(avec Christine Andrien, de 6 à 12 ans)

Un site de Magali Mineur : magalimineur.jimdo.com.

Photo : © DR.


Fred Pougeard

Le conteur :
Lorsqu’il a entendu, il y a des années, dame Lucienne du Theil raconter, à la veillée, la sombre histoire d’un cercueil qui bouge à La Croix-Faroche (c’est dans la Creuse...), le petit Fred Pougeard est resté tout chose. Dehors, l’automne commençait à souffler, à craquer et à sentir ; il s’est dit que c’était peut-être là sa vie : attraper une histoire au vol, glaner ici et là des fétus d’imaginaire auxquels on ne prête plus guère attention et, comme dame Lucienne, peut-être susciter des vocations... Fred Pougeard a commencé à raconter en public en 1999. Il a été formé par le conteur et poète Bernard Blot et il est depuis 2007 membre du Labo de la Maison du conte de Chevilly-Larue.
Son répertoire comprend principalement des contes merveilleux, des contes fantastiques et des histoires de sa composition.

Son spectacle :
La Rêveuse d’oies : Contes du grand froid
Quand Smaranitza dort, il y a toujours des oies qui bougent dans sa tête. Que doit-elle faire ?
Consulter ? Cuisiner ? Résister ? NSP ?
Des contes à rire, à frémir, à réfléchir. Ils viennent de Septentrion : c’est le pays où la neige oublie les saisons et où les esprits se métamorphosent en ours.

Son calendrier sur Coquelicontes 2010 :
Mardi 18 mai, Bonnat (23), La Rêveuse d’oies : Contes du grand froid, 19h00
(tout public à partir de 6 ans)
Mercredi 19 mai, Lagraulière (19), La Rêveuse d’oies : Contes du grand froid, 20h30
(tout public à partir de 6 ans)
Dimanche 23 mai, Saint-Étienne-de-Fursac et Saint-Pierre-de-Fursac (23), La Rêveuse d’oies : Contes du grand froid, 15h00
(tout public à partir de 6 ans)

Photo : © DR.


Luigi Rignanese

Le conteur :
Depuis qu’il s’appelle Luigi François Rignanese, il se raconte des histoires pour supporter son grand écart culturel entre la rude Italie du Sud et la banlieue lyonnaise où il est né.
Il a longtemps pensé ne pas avoir de chance car il ne parlait même pas l’italien, mais un dialecte déshérité du Gargano.
Il parcourt dans ses spectacles les chemins de la déraison, les chemins des verbes qui ne supportent pas l’impératif : croire, aimer, mourir et pouvoir.

Ses spectacles :
Le Ventre attend : Contes d’amour et de dévoration
« Sur la côte Adriatique, le Gargano, “Massif du Géant”, forme l’éperon de la botte italienne. Il est dominé par Monte San Angelo, le village de mes ancêtres. Là se trouve le point terrestre le plus proche du Paradis : la caverne miraculeuse de San Michèle. Autour de ce sanctuaire, on raconte qu’un ventre énorme et affamé attend les pèlerins sur les chemins de la Foresta Umbra, la Forêt de l’Ombre, passage obligé pour accéder à la lumière. Comment la traverser sans se faire manger ? »
Cunti Caprese ou les contes de la chèvre : Contes d’amour et de courage
Des contes qui parlent d’amitié entre un petit berger et sa chèvre.
De chaleur de cœur dans un monde froid, de poule et d’œuf, de quête, de réussite et d’échec, de mort et de rire… Bref, de vie à savourer en famille.

Son calendrier sur Coquelicontes 2010 :
Mardi 25 mai, Arnac-Pompadour (19), Le Ventre attend : balade contée, 20h30

(tout public à partir de 10 ans)
Mercredi 26 mai, Boisseuil (87), Cunti Caprese ou les contes de la chèvre, 14h00
(tout public à partir de 5 ans)
Mercredi 26 mai, Ahun (23), Le Ventre attend : apéro conté, 18h30
(tout public à partir de 10 ans)
Vendredi 28 mai, Nieul (87), Cunti Caprese ou les contes de la chèvre, 19h00
(tout public à partir de 5 ans)
Samedi 29 mai, Saint-Pantaléon-de-Larche (19), Cunti Caprese ou les contes de la chèvre, 20h30
(tout public à partir de 5 ans)
Dimanche 30 mai, Bourganeuf (23), Goûter conté : clôture du festival, 15h00
(tout public)

Un site où retrouver Luigi Rignanese : www.lacompagnieda.fr.

Photo : © Photomania.


Adama Adepoju, dit Taxi-Conteur

Le conteur :
Adama Adepoju est un conteur ivoirien né dans une famille appelée « les confidents du roi », car ceux-ci ont la parole juste pour contenter le roi. Comme ses ancêtres, Adama Adepoju allie la parole d’eau à la parole de feu, la parole de miel à la parole d’éclair et de foudre. Avec lui, c’est d’une invitation au voyage qu’il s’agit. Voilà pourquoi il s’appelle… Taxi-Conteur !
Taxi-Conteur raconte depuis longtemps aux petits et aux grands dans les maquis, les quartiers, les écoles d’Abidjan, maniant autant le verbe parlé que chanté ou scandé, avec une fougue décoiffante.
Acteur, conteur et véritable improvisateur, il sait être griot, chanteur autant que danseur, branché sur mille volts, passant du rire déployé à l’ironie « palabreuse ».

Ses spectacles :
Paroles de maquis
Dans le jargon abidjanais, le maquis est un bistrot, un café, un restaurant… C’est l’arbre à palabres moderne. La nourriture, la boisson y circulent ; des histoires drôles, des contes traditionnels, des rumeurs, des plaisanteries coquines et épicées fusent de partout. Des paroles succèdent aux paroles, s’enjambent, se complètent, se transforment parfois en chanson, se contredisent, s’arc-boutent, se bandent, se culbutent… C’est la rébellion de la parole. Dans le maquis tout est possible, tout est dit ; si vous tendez l’oreille, vous apprendrez que l’homme ne descend pas du singe, pourquoi les parents ne disent pas tout à leurs enfants et que le fruit de la passion n’est pas toujours bon pour la santé.
À l’image du maquis, ce spectacle est un tissu d’histoires recueillies, lues et créées par Taxi-Conteur grâce à un travail minutieux de recherche, d’écriture et de réappropriation entrepris depuis une quinzaine d’années.
Ama la belle aux dents de diamants
Ama est une jeune fille à la beauté inégalée sur terre, sous terre, et dans les cieux… Une beauté cependant peu banale puisqu’Ama n’a pas de dents. À la recherche de celles-ci, elle rencontrera la tortue et sa carapace, verra la naissance de l’étoile filante, assistera à la disparition de Kwêku-le-Têtu et, au bout du compte, épousera un prince charmant.

Son calendrier sur Coquelicontes 2010 :
Vendredi 21 mai, Saint-Amand-Magnazeix (87), Paroles de maquis : apéro conté, 19h00
(tout public à partir de 7 ans)
Mercredi 26 mai, Feytiat (87), Ama la belle aux dents de diamants, 15h30
(jeune public à partir de 5 ans)

Jeudi 27 mai, Royère-de-Vassivière (23), Ama la belle aux dents de diamants, 14h30
(tout public à partir de 5 ans)

Les sites de Taxi-Conteur : www.myspace.com/taxiconteur, www.afreekan.net.

Photo : © Christiane Olivier.


Jean-François Vignaud

Le conteur :
C’est dommage, il apprenait plutôt bien à l’école ; mais voilà, toujours à traîner chez pépé-mémé entre le chou farci, les patates à sulfater, la clôture des poules à refaire et les jeux à la télé, il y a appris la langue du pays, l’occitan, et tout ce qui va autour.
Du coup, à défaut d’avoir la belle situation que le  siens lui souhaitaient, il est resté dans son fond de pré pour dire ce qu’il sait de la langue et des gens de son pays.
C’est ce qu’il fait depuis dix ans à l’Institut d’études occitanes du Limousin où il enseigne, collecte, et conte aussi un peu…

Ses spectacles :
Pluma que borra : Contes e dires de la sauvatgina
Spectacle bilingue français-occitan.
Un temps à suivre les chemins et les haies du pays Limousin. Une promenade, à s’essouffler à gravir nos tuquets, à s’embourber au fond de nos mouillères (certes, la chose sera moins commode si nous avons les fesses moulées dans une chaise de salle polyvalente, mais passons…), une promenade, donc, pour aller à la découverte du petit monde des prés et des bois, un monde qui porte plume ou gròssa borra (fourrure) sur deux ou quatre pattes.
Un monde qui parle — dans la langue du pays, bien sûr ! — et qui d’entre tant de petites histoires vécues dans notre quotidien est porteur d’une mythologie… plan brava, bien jolie…
Lu pitit peseu e autres contes dau Lemosin…
Spectacle bilingue français-occitan.
Là-dedans, il y a un peu de tout, mais entre contes traditionnels et devinettes, c’est bien le diable si vous n’y trouvez pas votre compte : on y rencontrera lu pitit peseu (le petit pois) qui, pour échapper à une morne destinée de pitit peseu ordinaire, ne va pas hésiter à se mettre ostensiblement sur la route des plus démunis. Vous y apprendrez que les lions régnaient autrefois en maître sur le Limousin et que seul lu pitit greu (le grillon) saura s’élever contre ce potentat félin. Et ce soldat au plus froid de la nuit de Noël avec un caillou au fond de la musette, et ces trois forgerons bien en peine pour partager seize sous en trois parts égales…
Ailas ! I a bien de miseria a contar

Son calendrier sur Coquelicontes 2010 :
Mardi 18 mai, Boisseuil (87), Bœuf d’inauguration, 20h30

(tout public à partir de 6 ans)
Mercredi 19 mai, Saint-Vaury (23), Pluma que borra : Contes e dires de la sauvatgina, 14h30
(tout public à partir de 7 ans)
Mercredi 26 mai, Saint-Victurnien (87), Lu pitit peseu e autres contes dau Lemosin…, 10h00
(tout public à partir de 7 ans)
Vendredi 28 mai, Lamazière-Basse (19), Lu pitit peseu e autres contes dau Lemosin…, 20h30
(tout public à partir de 7 ans)
Samedi 29 mai, Meuzac (87), Pluma que borra : balade contée, 15h00
(tout public à partir de 7 ans)

Photo : © DR.


Nadine Walsh

La conteuse :
En 1999, Nadine Walsh obtient un baccalauréat en art dramatique à l’Université du Québec, à Montréal, enrichissant un parcours en danse, mime, marionnette, arts martiaux et jeu masqué. Depuis 2002, le conte l’amène sur les routes du Québec, d’Europe et d’Afrique. En 2006 elle participe à la tournée européenne Caravansérail, dirigée par Hassane Kouyaté et Jihad Darwiche.
« À travers mes histoires, je cherche à prendre contact avec mes racines, à perpétuer la mémoire de ceux qui m’ont précédée avec le souci d’ouvrir une fenêtre sur les cultures autochtones d’ici. Je veux mes contes vivants, émouvants et toujours d’actualité parce qu’ils parlent de la nature humaine et de la Nature elle-même. »

Ses spectacles :
Les Rumeurs du temps
« L’oreille tendue, poursuivons l’écho de la rumeur ; celle d’aujourd’hui et celle du temps de la mère de la mère de ma mère. Rumeur quotidienne, parfois légendaire, coquine à ses heures, mais toujours vraie ! Enfin, selon elle…
Elle nous parle du Royaume du Saguenay, de la naissance des premiers Algonkins, de destins plus ou moins tragiques et de vits sauvages qui font le bonheur des femmes. »
Contes traditionnels du Québec et des Vieux Pays, légendes amérindiennes et contes coquins liés par un fil d’humour, toujours empreints de sensibilité et de fantaisie.
Sur les traces de Ojé-Maskwa
Ojé-Maskwa, la première ourse, nous transporte au début des temps. Au temps où il n’y avait rien, rien qu’un grand tapis de velours noir. Elle remonte le temps comme on remonte une rivière et nous guide jusqu’au grand Manitou, celui qui manie tout, celui qui a créé le monde…
« Quand j’avais huit ans, mon grand frère m’a offert des mocassins faits par des Amérindiens. Je me suis demandé : qui sont ces gens-là ? J’ai suivi leurs traces et elles m’ont menée jusqu’à Ojé-Maskwa ! »
À travers ces contes, mythes et légendes, la conteuse nous emmène à la rencontre de cultures autochtones du Québec et d’ailleurs.

Son calendrier sur Coquelicontes 2010 :
Jeudi 27 mai, Saint-Priest-la-Feuille (23), Les Rumeurs du temps, 20h30

(tout public à partir de 12 ans)
Vendredi 28 mai, Flavignac (87), Sur les traces de Ojé-Maskwa, 17h30
(tout public à partir de 5 ans)
Vendredi 28 mai, Flavignac (87), Les Rumeurs du temps, 20h30
(tout public à partir de 12 ans)
Samedi 29 mai, La Chapelle-Taillefert (23), Sur les traces de Ojé-Maskwa, 20h00
(tout public à partir de 5 ans)
Dimanche 30 mai, Bourganeuf (23), Goûter conté : clôture du festival, 15h00
(tout public)

Le site de Nadine Walsh : www.nadinewalsh.com.

Photo : © Danielle Bérard
.


 


Coquelicontes 2010

Visuel : © Fabienne Cinquin.


Les organisateurs du festival Coquelicontes 2010 :

Centre régional du livre en Limousin.
Bibliothèque départementale de prêt de la Corrèze.
Bibliothèque départementale de la Creuse.
Bibliothèque départementale de prêt de la Haute-Vienne.
Bibliothèque francophone multimédia — Ville de Limoges.

Avec l’aide de :

Conseil général de la Corrèze.
Conseil général de la Creuse.
Conseil général de la Haute-Vienne.
Ministère de la Culture et de la Communication — Direction régionale des affaires culturelles du Limousin.
Région Limousin.