ALCA* – Agence livre, cinéma et audiovisuel en Nouvelle-Aquitaine, site de Limoges

* Née de la fusion d’Écla, du Centre régional du livre en Limousin 
et du Centre régional du livre et de la lecture en Poitou-Charentes


Contrat de progrès 2012-2015 / Les formations







 



« Bases de la gestion d'une maison d'édition ».
« L’animation d’atelier d’écriture
« Élaborer un programme d'animations et organiser une rencontre avec un auteur ».
« Les points clés du traitement graphique d’un ouvrage : couverture et intérieur ».
« L’éditeur et la promotion du livre : de la stratégie de communication aux outils ».
« Rédaction des “coups de cœur” des libraires ».
« Prise en main d’InDesign pour l’édition ».
« Actualisation des connaissances juridiques pour éditeurs ».
« Négocier ses achats ».
Journée interprofessionnelle sur « Où en est le livre numérique ? ».
« Vendre des livres par Internet ».
« Découverte pratique des réseaux sociaux ».
« Les outils du marketing opérationnel au service de l’éditeur : plan marketing et plan de communication ».
« La gestion de stocks ».
« Auto-diffusion : comment bâtir une commercialisation professionnelle ? ».
« Les libraires et l’informatisation : comment s’informatiser ? L’EDI, kezaco ? ».
« Éditeur aujourd'hui, éditeur demain : opportunités et exploitations du numérique ».
Journée interprofessionnelle sur les « Mutations des métiers du livre et de la lecture à l’ère numérique ».
« Répondre aux marchés publics ».


« Bases de la gestion d'une maison d'édition »

Les jeudi 12 et vendredi 13 novembre 2015,
au Centre régional du livre en Limousin.


Formation destinée aux éditeurs indépendants, dirigeants de PME d'édition, créateurs de maisons d'édition, assurée par Pascal Arnaud conseil et formation.
Intervenant : Pascal Arnaud, fondateur d'une maison d'édition, expert en haute finance (ancien directeur financier), chargé de cours en université, formateur en gestion spécialisé dans l'édition.
Durée : 2  jours (14 heures).


Prérequis :
Exercer des responsabilités de gestion dans une maison d'édition.
Se préparer à exercer de telles responsabilités.

Objectifs :
Comprendre les éléments de détermination du prix du livre.
Savoir calculer et utiliser le point mort d'un livre et d'un programme éditorial.
Savoir bâtir et utiliser un budget de trésorerie lié à un programme éditorial donné.
Savoir établir et utiliser un tableau de bord.

Contenu :
Le prix du livre.
- Coût de revient d'un livre.
- Calcul du point mort d'un livre.
- Prévoir le résultat d'un livre.
Le programme éditorial.
- Du livre au programme éditorial.
- Point mort et programme éditorial.
Marge opérationnelle.
- Marge opérationnelle d'un programme éditorial.
- Impacts de la diffusion/distribution sur les résultats.
- Importance des prévisions.
Du résultat à la trésorerie.
- Les délais de paiement (approche du besoin en fonds de roulement).
- Prévisions de trésorerie à court terme.
Compléments réglementaires.
- Les droits d'auteurs.
- La TVA et le livre (numérique et imprimé).
Éléments de tableau de bord.
- Utilité d'un tableau de bord.
- Suivi des résultats.
- Suivi de la trésorerie.

Méthode pédagogique :
Elle repose sur une approche essentiellement concrète. De l'édition d'un livre au suivi d'une maison d'édition, les participants abordent les points essentiels à connaître pour gérer au mieux une maison d'édition.
L'alternance entre exercices et apports théoriques facilite l'appropriation des concepts utilisés.

a


« L’animation d’atelier d’écriture »

Les mercredi 14 et jeudi 15 octobre 2015,
au Centre régional du livre en Limousin.


Formation destinée aux auteurs de l’écrit (écrivains, essayistes, poètes, illustrateurs, dessinateurs et scénaristes de bande dessinée, coloristes, traducteurs – édités à compte d’éditeur – ayant publié au moins un titre durant les 10 dernières années).
Intervenant : Jacques-François Piquet.
Durée : 2  jours (12 heures/jour).
Nombre de participants : de 6 à 12.


Dans sa présentation généraliste, cette formation s’adressait aux bibliothécaires, médiateurs culturels et, d’une manière générale, à toutes les personnes souhaitant mettre en place et animer un atelier d’écriture. Néanmoins, cette formation s’adressait aux auteurs intéressés par la question, recentrée afin que chacun puisse y trouver une démarche et des outils qui le valorisent en tant que professionnel de l’écrit, tout à la fois auteur connaissant « de l’intérieur » les difficultés et exigences de l’écriture, et animateur capable de transmettre un savoir et une passion par la pratique.
Dans cette optique, la formation proposée a reposé essentiellement sur la pratique et entendait mettre en situation les stagiaires dans un cadre de travail suffisamment souple pour que chacun trouve à s’épanouir en fonction de ses attentes et de sa sensibilité.

Objectifs :
Connaître différents genres d’ateliers d’écriture.
Mettre en place des ateliers d’écriture selon les publics.
Se positionner par rapport au public.
Travailler avec des textes.
Valoriser et garder une trace des ateliers.

Programme :
Tour de table, temps d’écoute, expérience(s) en matière d’atelier, questionnement, attentes.
Présentation.
- Quel atelier pour quel public ? Typologie succincte des publics.
- Présentation sommaire de divers ateliers pour divers publics : en bibliothèque, en milieu scolaire, jeunes déscolarisés, retraités, personnes fragilisées par la maladie, etc.
- De l’importance de la première séance.
- Se positionner en tant qu’auteur
- Répondre à une demande d’atelier.
- De l’importance et de la difficulté des commentaires sur texte.
- Restitution. Valorisation. Traces.
Présentation d’un éventail de propositions d’écriture couvrant divers champs d’écriture.
Même s’il est évident qu’avec l’expérience chaque animateur élabore ses propres propositions d’écriture ou en adapte certaines en fonction de sa culture et de sa sensibilité, il est toujours bon d’avoir en tête quelques pistes de travail éprouvées grâce auxquelles on sait pouvoir démarrer un atelier, voire se débrouiller en toutes circonstances.
Aller plus loin : proposer un type d’atelier.
Le point 5 des généralités envisage le cas où l’animateur est sollicité pour une demande précise et comment il peut y répondre. Mais il est fréquent qu’avec un peu d’expérience, l’auteur-animateur ait envie de proposer ou d’inventer un type ou une forme d’atelier qu’il sent mieux lui correspondre. Il convient alors de décliner cette offre de manière pratique et attrayante. À partir de quelques exemples, chacun a été invité à réfléchir et à s’exprimer sur cette question : d’un tel « remue-méninges », on ne peut tous sortir qu’enrichis !
Mise en pratique.
Il est essentiel de savoir bien présenter une proposition d’écriture, faute de quoi les règles et enjeux ne sont pas compris par les participants, et la séance, voire l’atelier tourne court. Dans cette optique, et sans doute pour conclure cette formation, chacun a été amené à décliner une proposition de son cru ou inédite au reste du groupe en fournissant au besoin un texte ou document de référence. Il ne s’agissait pas tant d’y répondre par l’écrit que d’en bien comprendre le déroulé et les enjeux.

Téléchargez le programme au format PDF.

a


« Élaborer un programme d'animations et organiser une rencontre avec un auteur »

Le lundi 12 octobre 2015,
au Centre régional du livre en Limousin.


Formation destinée aux libraires et aux salariés de librairie, assurée par l’Institut national de formation de la librairie.
Durée : 1 jour (de 9h à 17h).


Objectifs :
Concevoir un programme d'animations au service du projet commercial de la librairie.
Rentabiliser ses animations.
Fidéliser sa clientèle.
Attirer de nouveaux clients.
Créer un réseau de partenaires.
Cibler sa communication.
Gérer le planning, le contenu, le budget et la logistique d'une rencontre avec un auteur.

Contenu :
Les types d'animations : leurs avantages et leurs contraintes.
La méthodologie de construction d'un programme d'animations.
L'organisation d'une rencontre avec un auteur du projet soumis à l'auteur et à  l'éditeur jusqu'à l'évaluation des retombées.

Méthode et moyens :
Alternance d'apports théoriques, d'exercices pratiques, d'échanges d'expériences et de cas concrets.
Présentation powerpoint au vidéoprojecteur.
Sélection de cas concrets.
Outils de planification et d'organisation.

a


« Les points clés du traitement graphique d’un ouvrage : couverture et intérieur »

Les jeudi 1er et vendredi 2 octobre 2015,
au Centre régional du livre en Limousin.


Formation destinée aux éditeurs, assistants d’édition, dirigeants très impliqués dans la maquette…, assurée par l'ASFORED, Centre de formation du Syndicat national de l'édition.
Intervenant : un formateur spécialisé de l'ASFORED (Édinovo).
Durée : 2  jours (de 9h30 à 13h et de 14h à 17h30).


Objectifs :
Identifier les éléments clé d’une maquette et choisir le style adapté à l’ouvrage.
Repérer les types de couverture et leur fonctionnement.
Choisir un style et un traitement cohérent à l’ouvrage.

Programme :
1e jour : Les outils graphiques et les éléments de méthode de travail.
« Apprendre » à regarder : analyse de documents variés.
- La composition.
- Comment l'œil circule sur la page.
- Les niveaux de lecture.
- Le confort de lecture…
La couleur et sa signification.
La typographie.
L'image et le cadrage.
Analyse critique de mises en page de livres ‐ Comment les améliorer.
La question du brief.
Comment optimiser les échanges avec le maquettiste.
Synthèse du vocabulaire spécifique.
2e jour : La thématique de la couverture.
Panorama des grands types de couvertures et les tendances.
Comment concevoir une couverture « efficace ».
Atelier à partir des ouvrages de Magnard.
- Analyse critique des couvertures Magnard.
- Comment améliorer les couvertures ?
- La question du brief (suite).
- Comment défendre une couverture face au commercial/marketing.
- Jeu de rôle pour mise en pratique.
Les erreurs à éviter.

Méthodes pédagogiques :
Exposé illustré de nombreux exemples et contre‐exemples.
Apport de connaissances graphiques et méthodologiques.
Échanges et réflexions en commun autour de cas concrets issus de différents univers.
Atelier pratique et mise en situation à partir des éléments du client : analyse critique des mises en page et des couvertures.
Modalités d’évaluation.
Mise en situation et exercices d’application.

a


« L’éditeur et la promotion du livre : de la stratégie de communication aux outils »

Les mercredi 3, jeudi 4 et mercredi 10 décembre 2014,
au Centre régional du livre en Limousin.


Formation destinée aux responsables de maisons d’édition, éditeurs et toute personne impliquée dans la promotion des ouvrages, assurée par l'ASFORED, Centre de formation du Syndicat national de l'édition.
Intervenants : un formateur spécialisé de l'ASFORED, avec l'intervention ponctuelle d’un libraire et/ou d’un bibliothécaire.
Durée : 3  jours (de 9h30 à 17h30).


Objectifs :
Appliquer une méthode pour renforcer votre communication.
Identifier des outils pertinents et vous les approprier.

Méthodes pédagogiques :
Apport de connaissances méthodologiques et d’outils pratiques.
Échanges et réflexion en commun autour de situations et documents concrets.
Études de cas, simulations et jeux de rôles avec un libraire et/ou un bibliothécaire.
Chaque participant pourra travailler pendant le stage sur l’élaboration et l’amélioration de ses outils de communication.

Programme :
1e jour
De la stratégie à la communication.
- Plan stratégique et plan d’action.
- Les objectifs.
- Les cibles.
- Les moyens.
- Les budgets publi-promotionnels.
La communication avec les libraires.
- L’argumentaire de vente : ce qu’il est et ce qu’il n’est pas.
- Des caractéristiques livres aux arguments de vente.
- Adapter l’argumentation aux circuits de commercialisation.
- La réunion avec le diffuseur et la « surdiffusion ».
- Exemples, contre-exemples et méthodes utiles.
Étude de cas : l’argumentaire de vente (deux à trois titres au choix des participants).
Simulation de réunion diffuseur ou d’entretien de vente avec un libraire.

2e jour
La communication avec les « médiateurs ».
- Créer un fichier qualifié : journalistes et autres « relais ».
- Le communiqué de presse : caractéristiques et utilisation.
- Le dossier de presse : caractéristiques et utilisation.
- Site Internet et « salle de presse virtuelle ».
- Planifier les relations presse et en mesurer les retombées.
- Animations et événementiel.
Étude de cas : le communiqué de presse (deux à trois au choix des participants).
Simulation de relance (téléphonique) auprès d'un bibliothécaire.

3e jour
La communication avec les lecteurs.
- Du marketing livre au marketing lecteur.
- Sources d’information et outils d’analyse du lectorat.
- Publicité et promotion des ventes : savoir choisir.
- La place des foires, salons, signatures dans le dispositif.
- Marketing direct et fidélisation des lecteurs.
- Vers le marketing 3.0 : communautés de lecteurs et réseaux sociaux.
Conclusion : comment faire de la pub sans budget pub.
Étude de cas (synthèse du stage) : « le lancement d’une collection » et/ou « préparer/exploiter la participation à un salon ».

a


« Rédaction des “coups de cœur” des libraires »

Les lundis 13 et 20 octobre 2014,
au Centre régional du livre en Limousin.


Formation destinée aux libraires du Limousin.
Intervenant : Pierre Lagier, président d’Interface, journaliste (presse écrite), intervenant en communication et romancier.
Durée : 2  jours plus un suivi.


Objet :
Faciliter et dynamiser l’écriture des « coups de cœur » des libraires.

Méthodes pédagogiques :
Alternance de données théoriques et d’exercices pratiques.

Programme :
1e jour
Objectif :
- Travailler les fondamentaux de l’écriture journalistique afin d’en appliquer les principes aux « coups de cœur ».
Intérêts :
- Cette journée est préparatoire à celle consacrée spécifiquement à la rédaction des « coups de cœur ». Elle a en plus vocation à donner aux participants des éléments de base leur permettant d’écrire des articles et des communiqués de presse.
Contenu :
- Travail sur les différents niveaux de lisibilité d’un article (titre, chapô, accroche, inter, chute, encadrés).
- Travail sur le communiqué de presse, le dossier de presse, l’interview.
- Exercice de synthèse de textes ouvrant sur l’écriture des « coups de cœur ».
2e jour
Objectif :
- Travail spécifique sur les « coups de cœur », dans le fond et la forme pour :
. Rendre leur rédaction plus aisée pour les libraires.
. Faire en sorte que ces « coups de cœur » soient plus lisibles et plus riches au plan informatif.
Intérêts :
- Valoriser, à travers cette démarche, un livre choisi par le libraire.
- Promouvoir la qualité de « conseil » attachée à la profession de libraire.
- Inciter à acheter ces « coups de cœur ».
Contenus :
- Choix du « coup de cœur » en adéquation avec l’esprit de la librairie.
- Structuration du message (titre, texte, informations annexes).
- Travail de synthèse sur les textes pour les rendre percutants.
- Série d’exercices sur des exemples pris dans l’actualité littéraire du moment.
Suivi
Interface s’engage à accompagner, pour deux « coups de cœur », par e-mails et sur leur demande, les libraires ayant participé à la formation.

a


« Prise en main d’InDesign pour l’édition »

Les mardi 8, mercredi 9 et jeudi 10 juillet 2014,
à l'Université de Limoges (salle informatique du Master « Édition »).


Formation destinée aux éditeurs, assurée par l'ASFORED, Centre de formation du Syndicat national de l'édition.
Intervenante : une formatrice spécialisée de l'ASFORED.
Durée : 3  jours (21 heures).


Objectifs :
Découvrir et mettre en œuvre les principales fonctionnalités d’InDesign pour la mise en page des contenus.
Réaliser des documents simples.
Vérifier le fichier produit pour une exploitation en impression.

Prérequis :
Maîtrise du Mac OS et aisance informatique.
Connaissance du vocabulaire de la maquette et notions de mise en page.

Contenu :
La création du document.
- Interface : outils, panneaux, zooms, repères.
- Paramétrage des Préférences et de l’espace de travail.
- Format de page, marges, colonnes.
- Préparation des pages-gabarits : numérotation des pages, titres courants.
- Création des pages du document.
La mise en place du texte et des images.
- Placement du texte : importation des textes préparés dans Word, chaînage automatique.
- Placement des images : importation, qualité de l’affichage, cadrage, habillage.
- Gestion des couleurs.
- Effets graphiques.
La mise en forme du texte.
- Mise en typographie du texte : caractère, paragraphe, filet de paragraphe.
- Typographie efficace : styles de paragraphes et styles de caractères.
- Caractères spéciaux : espaces insécables, tiret de césure…
- Importation et mise en forme des tableaux.
La finalisation du document.
- Génération du PDF et rassemblement des fichiers natifs.

Méthodes pédagogiques :
Apport de connaissances méthodologiques et pratiques.
Exercices de mise en application.

Moyens :
Un Mac par participant.
Un Mac + un vidéoprojecteur pour l’animateur.
InDesign CS6 ou CC sur tous les postes.

a


« Actualisation des connaissances juridiques pour éditeurs »

Les mardi 17 et mercredi 18 décembre 2013,
au Centre régional du livre en Limousin.


Formation destinée aux éditeurs d'œuvres papier et numériques,
assurée par l'ASFORED, Centre de formation du Syndicat national de l'édition.
Intervenant : un formateur spécialisé de l'ASFORED.
Durée : 2 jours (14 heures).


Objectifs :
Actualiser les connaissances en matière de droit d'auteur.
Anticiper au mieux les changements annoncés.

Contenu :
1e partie : Le droit d'auteur appliqué à l'édition.
Grands principes (rappel rapide).
Protection des créations littéraires et artistiques (textes et images).
Titularité des droits (œuvres collectives, de collaboration, composites, auteurs salariés ou fonctionnaires).
Atteintes aux droits (plagiat, contrefaçon, parasitisme économique).
Exceptions au droit d'auteur (courtes citations, handicapés, copie privée, usages pédagogiques, etc.).
Droits des auteurs et ayants droit (droit moral et droits patrimoniaux).
2e partie : Manager les relations avec les auteurs et les ayants droit.
Cadre contractuel.
Cessions et autorisations.
Obligations de l'éditeur (exploitation des droits, rémunération, etc.).
Adaptation au numérique.
- Relations auteurs-éditeurs : code des usages et projet de modification du CPI.
- Gestion collective des livres épuisés (ReLire).
- Contrats avec les prestataires techniques (développement d'appli, sites Internet…).

Méthodes pédagogiques :
Apport de connaissances juridiques et pratiques.
Échanges et réflexions en commun autour de situations concrètes.

Documentation :
Mise à disposition de la présentation du formateur.
Modèles de contrat.
Accord CPE/SNE du 21 mars 2013 relatif à l'adaptation au contrat d'édition au numérique.

a


« Négocier ses achats »

Les lundi 4 et mardi 5 novembre 2013,
au Centre régional du livre en Limousin.


Formation destinée aux libraires en charge de la gestion d'un ou de rayons de librairie, assurée par l’Institut national de formation de la librairie.
Durée : deux fois 2 jours (deux fois 14 heures).


Objectifs :
Préparer les points clés en amont des rencontres avec les diffuseurs.
Définir des objectifs clairs et cohérents avec le projet et les moyens de la librairie.
Bâtir une stratégie de négociation de ses achats en ayant à l’esprit les impacts sur la trésorerie, les ventes, le réseau et l’image de la librairie.

Contenu :
La posture pour négocier.
- Les bases de la négociation.
- Les modèles de la négociation.
- La posture du négociateur.
La démarche de négociation.
- Connaître les points clés de la négociation.
- Définir des objectifs sur lesquels négocier.
- Identifier son interlocuteur : politique interne, méthode de travail, l’approche.
- Bâtir un argumentaire à partir des chiffres (états de vente…).
- Contourner les points faibles.
- Prendre de l’information chiffrée auprès du représentant (état du CA…).
Préparer annuellement ses négociations.
- Créer un calendrier des négociations.
- Acheter en réseau avec d’autres libraires : répondre à un appel d’offre public, effectuer une opération exceptionnelle.
- L’état des pratiques avec les inconvénients et les avantages.

Méthode pédagogique :
Apports théoriques, supports pédagogiques, exercices pratiques.

Moyens :
Vidéoprojecteur, ordinateur.

a


Journée interprofessionnelle sur « Où en est le livre numérique ? »

Le vendredi 25 octobre 2013,
au Pôle de Lanaud, à Boisseuil (87).


Au programme :

De 9h à 9h30 : Accueil.
De 9h30 à 9h45 : Ouverture, par Jean-Paul Denanot, Président de la Région Limousin, ou son représentant, Michel Jau, Préfet de Région, ou le Directeur régional des affaires culturelles du Limousin – ministère de la Culture et de la Communication, et Isabelle Klock-Fontanille, Présidente du Centre régional du livre en Limousin.
De 9h45 à 10h45 : Table ronde sur le dispositif « ReLIRE – Registre des livres indisponibles en réédition électronique », par Hugues Ghenassia de Ferran (Adjoint au Directeur du livre et de la lecture du ministère de la Culture et de la Communication), Christian Roblin (Directeur de la SOFIA – Société française des intérêts des auteurs de l’écrit), Geoffroy Pelletier (Directeur général de la SGDL – Société des gens de lettres) et Juliette Dutour (Chef de projet ReLIRE à la BnF – Bibliothèque nationale de France).
De 10h45 à 11h15 : Les auteurs/ayants droit et éditeurs du Limousin concernés par la première liste d’ouvrages indisponibles pouvant être numérisés : témoignages.
De 11h15 à 11h45 : Questions, débat.
De 11h45 à 12h30 : Présentation des « Résultats du troisième baromètre SOFIA/SNE/SGDL des usages du livre numérique », par Christian Roblin et Geoffroy Pelletier.
De 12h30 à 13h30 : Déjeuner-buffet sur place.
De 13h30 à 15h : Visite des stands des éditeurs en Limousin, de l’Association des libraires indépendants du Limousin (ALIL), du Centre régional du livre en Limousin.
De 15h à 16h30 : Trois ateliers (un atelier au choix) :
- Atelier 1 : « Les emplois aidés de l’État et de la Région : opportunités pour les demandeurs d’emploi, pour les professionnels du livre », animé par Patricia Oudin (Chargée de l’emploi-formation des métiers de la culture à la Région Limousin) et Christine Diffembach (Directrice-adjointe à la DRAC du Limousin).
- Atelier 2 : « Le contrat auteur/éditeur à l’ère numérique », animé par Geoffroy Pelletier.
- Atelier 3 : « L’offre numérique en bibliothèque et pour les bibliothèques », animé par Marie-Luce Jousselin (Bibliothèque francophone multimédia de Limoges).
De 16h30 à 17h : Conclusion.

Trente-huit éditeurs du Limousin seront présents à cette journée : 2 vives voix, Akha Biladjo !, Apeiron, Audois & Alleuil, Cahiers de poésie verte, CESER (Conseil économique, social et environnemental) du Limousin, Conservatoire aéronautique du Limousin, CRDP, [dbl-j], Dernier télégramme, Écorce, Fondencre, FYP, l’Institut d’études occitanes (IEO) du Limousin, La main courante, Le bruit des autres, Le Monde copte, Le Père Castor, Les amis de Robert Margerit, Les Ardents éditeur, « Les Monédières », Maiade, Mes mains en or, Obia, Réseau CINQ/25 (représentant treize éditeurs), Ruiz, Solilang.
Ce sera l’occasion de les rencontrer, de découvrir et d’acheter certains de leurs ouvrages.

Téléchargez le bulletin d'inscription à cette journée professionnelle (à retourner complété avant le samedi 12 octobre au Centre régional du livre en Limousin).

a


« Vendre des livres par Internet »

Le lundi 14 octobre 2013,
au Centre régional du livre en Limousin.


Formation destinée aux libraires, assurée par l’Institut national de formation de la librairie.
Durée : 1 jour (7 heures).


Objectifs :
Comprendre les enjeux de la vente de livres sur Internet.
Identifier les différents canaux pour vendre par Internet.
Préparer son projet de vente en ligne.

Contenu :
La vente de livres sur Internet en France.
- Historique, parts de marché.
- Présentation et analyse de librairies en ligne.
- Profil des acheteurs.
- Les avantages et les inconvénients de l’achat de livres via Internet.
Définir son projet commercial de vente en ligne.
- Étudier les impacts de la mise en place d’un service d’e-commerce.
- Étudier les impacts de la mise en place d’un service de réservation de livres en ligne.
- Utiliser ou non les portails mutualisés.
- Utiliser ou non les « marketplaces » (sites marchands).
- Connaître les outils disponibles par son logiciel de gestion (bases de données…).
- Savoir recruter un prestataire technique.
- Connaître les fournisseurs de données bibliographiques.
- La spécificité de la vente de livres numériques.
- Définir ses moyens et ses contraintes (budget, temps dédié, logistique).
Évaluer les impacts.
- Financier (vente…).
- Clientèle (flux…).
- Établir un bilan coût/retour financier, clientèle et image.

Méthode pédagogique :
Alternance d’apports théoriques et d’échanges d’expériences.

Moyens :
Supports pédagogiques, ordinateur et vidéoprojecteur.

a


« Découverte pratique des réseaux sociaux »

Les lundi 8 et mardi 9 juillet 2013,
à l'Université de Limoges (salle du Master « Édition »).


Formation destinée aux éditeurs, dirigeants de PME d’édition, assistants d’édition, assurée par l'ASFORED, Centre de formation du Syndicat national de l'édition.
Intervenant : un formateur spécialisé de l'ASFORED.
Durée : 2 jours (14 heures).


Objectifs :
Cerner les nouveaux comportements des « consom’acteurs ».
Identifier les médias sociaux et leur fonctionnement.
Utiliser les principaux outils : blogs, réseaux collaboratifs et de gestion…
Esquisser votre stratégie réseaux sociaux.

Prérequis :
Être à l’aise avec un Mac ou un PC et disposer d’un compte e-mail.

Contenu :
Réseaux sociaux, « consom’acteurs » et e-réputation.
- Les blogs, les forums, Facebook, Twitter, Viadeo, YouTube, les réseaux verticaux.
- Les nouveaux comportements des « consom'acteurs » : les typologies d'internautes, l'écosystème des médias sociaux, les consommateurs à l'ère du multicanal.
- L’e-réputation.
Pratique : rechercher l’e-reputation de sa maison d’édition, d’un livre et d’un auteur publiés.
Définir et mettre en place sa stratégie réseaux sociaux.
- La mise en place d’une veille ; découvrir les communautés de son marché.
- Fixer et prioriser ses objectifs (sourcing thématique, sourcing d’auteurs, communication, marketing, référencement naturel…).
- Les profils sociaux : profil personnel, logo ?
- Choisir les lieux d’échange en ligne.
Identifier son réseau de la vie réelle et le retrouver sur Internet (et l’inverse).
- Articuler les échanges online et les événements offline.
- Déterminer les contenus à diffuser en ligne.
- Employer le ton juste pour faire vivre une communauté.
- Les indicateurs de performance : audience potentielle, qualité des relations internautes, bouche-à-oreille, impact direct sur l’activité.
- Les étapes de mise en place de la stratégie et comment s’organiser au quotidien.
Pratique : rechercher des communautés de son marché ; ébaucher son plan d’action « réseaux sociaux » ; rédiger et mettre en ligne un commentaire ; premiers pas sur Twitter.

Méthode pédagogique :
Présentation illustrée d’exemples concrets.
Réflexion en groupe autour de problématiques types d’éditeurs.

Moyens :
Un PC ou un Mac + un vidéoprojecteur – un paperboard pour l’animateur.
Un PC ou un Mac par personne – connexion Internet de bonne qualité sur tous les postes.

a


« Les outils du marketing opérationnel au service de l’éditeur : plan marketing et plan de communication »

Les mardi 13 et mercredi 14 novembre 2012,
à l'Hôtel de Région (Salle Étang-des-Landes), à Limoges.


Formation assurée par l'ASFORED, Centre de formation du Syndicat national de l'édition.
Intervenant : un animateur spécialisé de l'ASFORED.
Durée : 2 jours (de 9h30 à 17h).


Objectifs :
Prendre en compte la dimension marketing du métier d’éditeur et définir des plans d’action pour une mise en marché efficace.
Mieux dialoguer avec l’équipe de vente ou le diffuseur, les libraires, les professionnels de la communication.
Connaître les principaux outils du marketing opérationnel (en particulier dans le domaine publi-promotionnel) pour choisir dans chaque cas les plus pertinents.

Méthodes pédagogiques :
Apport de connaissances méthodologiques.
Échanges et réflexions en commun autour de cas concrets.
- Études de cas et exercices pratiques.
- Étude des documents des participants.
Chaque participant pourra travailler pendant le stage sur l’élaboration et l’amélioration de ses propres actions marketing.
NB : Les aspects commercialisation (diffusion/distribution) ne sont pas traités en tant que tels mais sont abordés grâce au thème de la communication avec les libraires (méthodologie de l’argumentaire de vente notamment).

Programme :
1e jour
Le marketing au service de l’éditeur.
- La démarche marketing : enjeux, définition et limites.
- Les « marketings » du livre.
- Du positionnement au marketing opérationnel.
Construire son offre.
- Cycle de vie et gestion d’une gamme, d’une collection.
- La notion de « produit global » et ses applications.
- Marque, identité et couverture.
- Le « juste » prix.
Cas pratique : plan marketing d’une collection.
2e jour
La communication de l’éditeur.
- Le plan de communication : objectifs, cibles, moyens.
- Le budget publi-promotionnel.
- « Comment faire de la pub sans budget pub ».
De la stratégie aux outils de communication.
- La communication libraires : adapter son argumentation.
- La communication médias : utiliser papier et web.
- La communication lecteurs : favoriser fidélisation et interactivité.
- Principales tendances on et off line.
Cas pratique : plan de communication d’un titre ou d’une collection.

a


« La gestion de stocks »

Les lundis 1e et 22 octobre 2012,
au Centre régional du livre en Limousin.


Formation destinée aux libraires, assurée par l’Institut national de formation de la librairie.
Intervenant : Michel Ollendorff, formateur-consultant en librairie en France et à l’étranger, spécialiste de la gestion financière et des stocks.
Durée : 2 jours (14 heures).


Objectifs :
Donner aux participants des outils de connaissance de leur stock, de son financement, afin de pouvoir prendre de bonnes décisions de gestion.
Identifier les leviers d'analyse pour agir.

Contenu (1e jour) :
Caractéristiques des stocks A, B, C et D.
- Le fonctionnement.
- Le stock âgé.
- Rotation : définition, caractéristiques et pratiques.
Le stock et son financement.
- Le coût du stock et son incidence sur la marge de la librairie.
- La notion d'échéance fournisseur.
- Cycle de vie du stock.
- Corrélation fonds de roulement / assortiment / CA.
- Contrôler les stocks : stock permanent, total mobile, saisonnalité.
- Bilan, compte de résultat : initiation, définition, principaux ratios.
L'inventaire.
- Définition, organisation, déroulé, impact.
Tableaux de bord.
- Le chiffre d'affaires : ventilation, évolution, analyse.
- Les principaux éléments nécessaires à la gestion des rayons (CA, rabais accordés, achats, marges, stock).
- Lecture et utilisation de tableaux de bord : gestion et évolution des achats, chiffre d'affaires, niveaux de stocks, marges, rabais.
- La mise en forme des éléments afin d'en assurer une lisibilté facile et évolutive dans le temps (tableaux, graphiques).

Méthode pédagogique :
Apports théoriques et pratiques (exercices). Des fichiers Excel permettant la mise en place de certains éléments du tableau de bord seront fournis.
Des exercices sur le bilan et le compte de résultat permettront aux stagiaires de bien comprendre les interactions et les enjeux.

Moyens :
Ordinateur, vidéoprojecteur, nécessité d'avoir une calculette pour participer aux exercices.

a


« Auto-diffusion : comment bâtir une commercialisation professionnelle ? »

Les mardi 18 et mercredi 19 septembre 2012,
au Centre régional du livre en Limousin.


Formation assurée par l'ASFORED, Centre de formation du Syndicat national de l'édition.
Intervenant : un animateur spécialisé de l'ASFORED.
Durée : 2 jours (de 9h30 à 17h).


Objectifs :
Mieux connaître les mécanismes et enjeux de la diffusion, de la distribution et de la vente.
- Mettre en place de bonnes pratiques aux différentes étapes de la commercialisation.
- S’appuyer sur les ressources, structures et réseaux.
- Opter, en toute connaissance de cause, pour le mode de diffusion le plus pertinent pour ses ouvrages (auto-diffusion ou diffusion déléguée).

Méthodes pédagogiques :
Apport de connaissances théoriques, pratiques et méthodologiques.
Échanges et réflexion en commun sur des situations concrètes permettant d’illustrer les notions abordées.
Quizz et jeux de rôle (éditeur/diffuseur – diffuseur/libraire).

Programme :
1e jour
Les bases de l’auto-diffusion.
- Introduction / Présentation des deux cas concrets qui serviront de fil conducteur pour tous les exemples.
. Cas de la création d’une maison d’édition jeunesse.
. Cas d’une maison de littérature générale existant depuis dix ans.
- Afficher sa cohérence éditoriale face au marché.
. La politique éditoriale.
. Les lignes éditoriales.
. Repérer ses forces et faiblesses, les opportunités et menaces rencontrées.
. Rechercher une politique de fonds.
. Exemples concrets de mises sur le marché et de dynamisation du fonds.
Rédaction d’une fiche « objectifs » par les participants et l’animateur.
- Connaître les règles du marché.
. Loi Lang.
. Accords Cahart.
. Les Conditions générales de vente (CGV) et les Conditions commerciales.
Exemple concret de pratiques de politiques de remises.
. Dilicom, Électre, Prisme, les grossistes.
. Les ventes en dépôts : risques et opportunités. Comment cela fonctionne.
. Les ventes aux collectivités.
. Les retours.
Exercice pratique sur le calcul du taux de retour.
- Connaître le poids des réseaux et outils de commercialisation.
. Les différents niveaux de clientèles et leurs poids respectifs.
. Les nouveaux réseaux émergents : Internet, points de ventes non libraires, les ventes directes.
- Réussir son programme nouveautés.
. Lancement trois mois avant parution.
. Offices, notés, retours, réassorts.
. Saisonnalité.
. Tirage.
Cas pratique de mises en place : exercice sur des titres variés et les différents marchés.
- Réussir ses opérations sur son fonds.
- Connaître ses clients.
. Leurs besoins et attentes en fonctions de leurs tailles et natures.
. Savoir adapter son discours.
Jeu de rôle : cas concret avec simulation d’entretien de vente en librairie.
. Travailler avec les centrales d’achat.
. Tisser des liens pérennes.
2e jour
L’auto-distribution au service de l’auto-diffusion.
- Quel impact concret sur la vie de l’entreprise et la perception par la clientèle.
- Quelques règles de base : tirage, stockage, expédition, service-client, facturation.
Comment bien gérer son auto-diffusion.
- Construire un plan d’action.
. Cibler sa clientèle : clients libraires et clientèle directe.
. Gérer un fichier de contacts, notamment pour les centrales d’achat.
. Préparer sa communication.
Rédaction en groupe d’une fiche mémo : rétroplanning commercial et communication.
- Répondre aux attentes du marché.
. Produire à rythme régulier.
. Repérer les événements porteurs.
Cas concrets appliqués aux deux maisons : recommandations du groupe.
. Évaluer la satisfaction du client et le fidéliser.
Jeu de rôle éditeur/libraire sur la gestion et promotion du fonds. Négociation de la remise sur objectifs de l’éditeur.
- Suivre l’activité et gérer les difficultés.
. Déterminer et suivre des indicateurs.
Établir son bilan commercial : rédaction d’une fiche type.
. Régler les litiges.
. Gérer les impayés.
Préparer son passage en diffusion/distribution déléguée.
− Un ou deux interlocuteurs ?
− Les critères de décision pour déléguer la diffusion/distribution.
− Choisir un diffuseur/distributeur.
− Lire un contrat de diffusion/distribution.
− Négocier le taux de diffusion/distribution.
− Poser les bonnes questions sur le service attendu.
− Calculer le risque de croissance du taux de retour.
− Calendrier de transition : un an avant, un an après la signature.
Conclusion.
− Avantages et inconvénients de l’auto-diffusion et de la diffusion déléguée.

a


« Les libraires et l’informatisation : comment s’informatiser ? L’EDI, kezaco ? »

Le lundi 9 juillet 2012,
au Centre régional du livre en Limousin.


Durée : 1 jour (de 14h à 17h).

Programme :
À 14h : Accueil.
- Animation par Mathilde Rimaud, de l’Épaulette.
De 14h15 à 15h30 : « Les questions concrètes à se poser pour choisir son matériel ».
- Témoignages des libraires Maud Dubarry, de Page et plume (Limoges), et Cyril Malagnat, de Rêv’en pages (Limoges).
- Présentation du dispositif d’aide à l’informatisation de la DRAC du Limousin, par Joëlle Cartigny, conseillère pour le livre et la lecture à la DRAC du Limousin – ministère de la Culture et de la Communication.
- Présentation de documents d’aide à la décision.
De 15h30 à 17h : « L’EDI, kezaco ? »
- Présentation des différents messages EDI existants et de l’action de l’ALIRE, Association des librairies informatisées & utilisatrices de réseaux électroniques, par Sophie Saint-Marc, déléguée générale.

a


« Éditeur aujourd'hui, éditeur demain : opportunités et exploitations du numérique dans l’édition »

Le lundi 18 juin 2012,
au Conseil régional du Limousin (Salle Étang-des-Landes), à Limoges.


Formation assurée par l'ASFORED, Centre de formation du Syndicat national de l'édition.
Intervenant : un animateur spécialisé de l'ASFORED.
Durée : 1 jour (de 9h30 à 17h30).


Objectifs :
Acquérir des points de repère dans le domaine du numérique afin de pouvoir :
- Envisager de nouvelles exploitations, enrichies ou non, de contenus existants.
- Situer la place et les apports des nouveaux prestataires et partenaires.

Programme :
Introduction : l’évolution des modes de production.
- Produire papier, produire plurimédia : les (r)évolutions.
. Évolution de la chaîne de production papier.
. Évolution des formats pour de multiples utilisations (papier, web, ebook, iPad, smartphone…).
- Nouvelles approches éditoriales modulaires.
. Modularisation : création de briques élémentaires à assembler.
. Réexploitation de fonds existants : numériser pour mieux réutiliser.
Contenus numériques et livre(s) électroniques(s).
- Enjeux éditoriaux.
. Produire des contenus indépendants du support.
. Séparer le fond de la forme.
. Redonner vie à des fonds inexploités.
. Être référencé sur Internet.
- Nouveaux formats, nouveaux supports.
. Gestion des nouveaux formats et des nouveaux contenus.
. Normalisation des processus : normes prépresse et normes XML.
Diffusion et organisation.
- Nouveaux modes de diffusion et services associés.
. CMS, RSS.
. Google Book, Apple, Amazon…
- Les modèles économiques à ce jour.
. Vente papier et numérique, vente à l’article, POD, B2B, abonnement.
- L’impact de ces nouveaux modes de production sur l’organisation.
. Les nouvelles compétences nécessaires, internes et externes.
. L’adéquation optimale entre média, support et format.

a


Journée interprofessionnelle sur les « Mutations des métiers du livre et de la lecture à l’ère numérique »

Le lundi 4 juin 2012,
au Pôle de Lanaud, à Boisseuil (87).


Rappel du programme :

De 9h à 9h30 : Accueil.
De 9h30 à 9h45 : Ouverture, par les représentants de la Région, de la DRAC du Limousin – ministère de la Culture et de la Communication, et Jean-Louis Pagès, du Centre régional du livre.
De 9h45 à 10h15 : Conférence sur « Les acteurs de la chaîne du livre à l’ère du numérique (les auteurs, les éditeurs, les librairies, les bibliothèques publiques) », par François Vielliard, chargé de mission au Centre d’analyse stratégique.
Téléchargez au format PDF le texte de la conférence de François Vielliard.
De 10h15 à 10h45 : Questions, débat.
De 10h45 à 12h : Table ronde sur « Le numérique dans l’écosystème du livre », avec Claire Gaudriot, auteure illustratrice, Claire Fontanel, de la Librairie Chantepages, présidente de l’Association des libraires indépendants du Limousin (ALIL), Philippe Bultez-Adams, éditeur (FYP éditions), Jacky Barbe, responsable de la Bibliothèque des Lettres et Sciences humaines de l’Université de Limoges, Étienne Rouziès, responsable du Pôle Patrimoine et Limousin à la Bibliothèque francophone multimédia de Limoges, et Julien Lemaître, programmeur.
Table ronde animée par Muriel Mingau, journaliste et auteur.
De 12h à 14h30 :
Visite des stands des éditeurs en Limousin, de l’Association des libraires indépendants du Limousin (ALIL), du Centre régional du livre en Limousin. Déjeuner-buffet sur place.
De 14h30 à 16h : Trois ateliers (un atelier au choix) :
- Atelier 1 : Speed dating (rencontre express) entre des prestataires de l’édition (illustrateurs, traducteurs, graphistes, correcteurs, web-designers, maquettistes, photographes, e-créateurs…) et les éditeurs sur leur stand.
- Atelier 2 : « Comment vendre des livres sur Internet ? », avec Jérôme Dayre, directeur associé de lalibrairie.com, et Caroline Kernen, directrice de librairies.fr.
Atelier animé par Olivier Thuillas, chargé de mission au Centre régional du livre en Limousin.
Synthèse par Marie-Laure Guéraçague, directrice du Centre régional du livre en Limousin.
- Atelier 3 : « Comment valoriser les fonds des bibliothèques par la numérisation ? », avec Étienne Rouziès.
Atelier animé par Joëlle Cartigny, conseillère pour le livre et la lecture à la DRAC du Limousin – ministère de la Culture et de la Communication .
Synthèse par Marie-Pascale Bonnal, vice-présidente du Centre régional du livre en Limousin.
De 16h à 16h45 : Restitution des ateliers.
De 16h45 à 17h : Conclusion.

Vingt-sept éditeurs du Limousin étaient présents à cette journée : 2 vives voix, Akha Biladjo !, Apeiron, l’Association des amis de Robert Margerit, Bamiyan, Black-out, Carrefour-Ventadour, le Centre international d’art et du paysage de Vassivière (CIAP), CRDP, Culture & Patrimoine en Limousin, Dernier télégramme, Écriture, Écorce, Fondencre, FYP, l’Institut d’études occitanes (IEO) du Limousin, La main courante, Le bruit des autres, Le Monde copte, Le Père Castor, Les amis de Chaminadour, Les amis de Tristan L’Hermite, Les Ardents éditeur, Maiade, Mines de rien, Rougerie, Solilang.
Ce fut l’occasion de les rencontrer, de découvrir et d’acheter certains de leurs ouvrages.

a


« Répondre aux marchés publics »

Le lundi 21 mai 2012,
au Centre régional du livre en Limousin.


Formation destinée aux libraires, bibliothécaires…, assurée par l’Institut national de formation de la librairie.
Intervenante : Julie Chettouh, acheteuse publique et spécialiste des réponses aux appels d’offre publics.
Durée : 1 jour (7 heures).


Objectifs :
Comprendre les mécanismes généraux des marchés publics.
Élaborer un dossier de réponse complet et valide juridiquement.
Présenter une offre adaptée et compétitive pour remporter le marché.

Contenus :
Introduction : Rappel des principales règles en matière d'achat public.
- Marchés publics et acheteurs publics.
- Les principes généraux.
- Les règles de procédure et de publicité.
Trouver le bon marché.
- La consultation des marchés publics.
- La dématérialisation des marchés publics.
- Les plateformes de dématérialisation.
Le dossier de consultation des entreprises.
- Rappel des différentes pièces du DCE : RC, CCAP, CCTP, AE, BPU, DPGF.
Zoom sur des caractéristiques permettant de valoriser l'offre.
- Relatives au marché.
- Relatives à l'offre technique et financière.
- Relatives à la candidature.
Élaborer un dossier de réponse compétitif.
- Les critères de sélection (candidature et offre).
- Le dossier de candidature.
- Le dossier d'offre (technique et financière).
Pour aller plus loin.
- Que faire en cas de rejets ?
- Les différents types de recours.
- Conclusion.
Cas pratique :
- Présentation, analyse et ébauche de réponse à deux dossiers de marchés (aux procédures différentes) relatifs au secteur d'activité du public concerné.

Méthode :
Apports théoriques et réalisation d'un cas pratique.

Moyens pédagogiques :
Un ordinateur portable et une connexion Internet.
Supports de cours (diaporama, dossier de presse, glossaire et dossiers de marché).

 
Contact, renseignements : 05 55 77 47 49.