Luc de Goustine

Genres : roman, récit, savoirs.

« Luc de Goustine est né en 1938, à Paris (75).
Conseiller littéraire aux Éditions du Seuil (1964-1971) chargé des domaines étrangers, il a publié Août 14, de Soljénitsyne, en 1971, et créé la collection de poche “Théâtre” pour les œuvres contemporaines. Il a écrit des essais (politique, histoire, symbolique), des romans, et traduit une quinzaine d’œuvres de l’anglais et de l’allemand.
De ses œuvres dramatiques, cinq ont été représentées au théâtre et deux publiées : Nob (“Cahiers Renault-Barrault”, Éditions Gallimard, 1967), Dix mai 68 (Éditions du Seuil, 1968, “Cuadernos para el Diálogo”) ; cette dernière pièce a été jouée à Paris, Boulogne, Grenoble, Montréal, Stockholm et Athènes en 1969 et 1970. Il a joué lui-même dans ses traductions de Shakespeare (Hamlet, 1996, et Le Roi Lear, 1999) mis en scène par Philippe Adrien au Théâtre de la Tempête.
Luc de Goustine a également écrit pour la radio et la télévision : Le Moulin à Lévine, dramatique d’après Johannès Bobrowski, France-culture, 1967, Les Droits de l’écrivain, dramatique d’après Alexandre Soljenitsyne, France-culture, 1968, Standard bodyhead, dramatique télévisée originale, 1970, Bouvard et Pécuchet, dramatique télévisée d’après Gustave Flaubert, 1971, Le Ballot, dramatique télévisée originale, dialogues avec Robert Valey, 1972, Paul et Virginie, feuilleton de six heures trente d’après Bernardin de Saint-Pierre sur FR3, 1973, Invention des légendes : Le cycle du loup, dramatique originale, France-culture, 1976, Invention des légendes : Le cycle de la biche, dramatique originale, France-culture, 1981, trois courtes pièces pour Les mille et un jours, de P. Billard, France-inter, 1984-1985, Une vie, une œuvre : Bernart de Ventadorn, France-culture, septembre 1991.
Son roman Bernard de Ventadour ou les jeux du désir est publié par les Éditions Pilote 24, à Périgueux.
“[…] comme le ‘miroir tendu à la Nature’ dont parle Hamlet, il s’agit de s’ouvrir à toutes les approches imaginables de la représentation — de la radio à la télévision, du théâtre de rue à l’oratorio, de l’inspiration personnelle à la médiation de grandes œuvres et jusqu’au silence de l’oraison.” »

Parmi ses derniers ouvrages publiés :
Du loup et de la biche / Del lop e de la cèrvia (version limousine de Jean-Pierre Lacombe, avec des illustrations de Jean-Marc Siméonin), Edicions dau Chamin de Sent-Jaume, 2015.
Ventadour en Limousin : Un château au pays des troubadours (sous la direction de Bernard Pousthomis, avec la collaboration de Christian Remy, Laurent d'Agostino et Luc de Goustine), Éditions Culture & Patrimoine en Limousin, 2014.
Lumière des nombres dans le Nouveau Testament, Éditions Arma artis, 2012.
Rosiers d'Égletons : son église, ses papes limousins, Carrefour Ventadour, 2012 (nouvelle édition revue et complétée).
Le Chemin de Ventadour : Une philosophie des ruines (avec des photographies de Jean-Christophe Mathias et une toile de Jan Grabowski), Carrefour Ventadour, 2010.
Mes Taupes (de Günter Eich, traduction de l'allemand de Luc de Goustine), Éditions Circé, 2009.
Ebles, Bernart de Ventadorn, Gui d’Ussel (traditions limousines et édition d'art), extraits de la grande anthologie Los Trovadores, de Martin de Riquer, augmentés d’un article de Maria de Ventadorn (en collaboration avec Dominique Billy et Peter Ricketts), Éditions Les Cahiers de Ventadour, 2009.
Bernard de Ventadour ou les jeux du désir (roman, conte), Éditions Pilote 24, 2007.
Lo Topin de la Marieta ou la bonne cuisine en Limousin (traditions limousines et édition d'art) (cent cinquante recettes traditionnelles recueillies, commentées et illustrées par Françoise et Luc de Goustine), Françoise et Luc de Goustine, quatre éditions de 1979 à 2006.
Mystique ouvrière et tradition hermétique : Le Christ de Tulle (essai), Éditions Archè, 2006 (nouvelle édition revue).
Les Fleurs de mai de Ventadour (de William S. Merwin, traduction de l'anglais de Luc de Goustine), Éditions Fanlac, 2006.
La Renarde (de William S. Merwin, traduction de l'anglais de Luc de Goustine), Éditions Fanlac, 2004.
« Présentation au Temple » et « Adoration des Mages » : Broderies médiévales en «opus anglicanum », Musée de Tulle (début du XIVe siècle) (traditions limousines et édition d'art) (avec Isabelle Rooryck), À l'enseigne du griffon, 2003.
Tamerlan le Grand (théâtre) (de Christopher Marlowe, texte français de Luc de Goustine), Éditions Circé, 2003.
La Tragédie du roi Lear (théâtre) (de William Shakespeare, traduit de l'anglais par Luc de Goustine), L'Arche éditeur, 2003.
Hamlet, prince de Danemark (théâtre) (de William Shakespeare, traduit de l'anglais par Luc de Goustine), L'Arche éditeur, 2000.
La grande peur de Saint-Angel : Aventure d’un brigand gentilhomme (essai), Honoré Champion éditeur, 2000, 2014 (nouvelle édition revue et enrichie).
Jean Bodin : Les six livres de la République (essai) (choix de textes et préface de Luc de Goustine), Éditions Confluences, 1999.
Quand Peire d’Alvernhe se moque de Bernard de Ventadorn, Carrefour Ventadour, 1998.
Clovis, 496-1996 : Enquête sur le XVe centenaire (essai) (avec Philippe Delorme), Éditions Reignier, 1996.
Coup de gueule contre un valet de pique (essai), Éditions Ramsay, 1995.
Des 64 manières dont Diogène roulait son tonneau… (traditions limousines et édition d'art) (sur des images d’Alain Laurioux), Éditions Bouvet-Ladubay, 1994.
Coup de gueule contre un valet de pique (essai), Éditions Ramsay, 1994.
Meymac, Rosiers-d’Égletons, Tulle, Périgueux, Beynat, Eygurande… (traditions limousines et édition d'art), Livrets guides des monuments historiques et des sites.
17 heures 17 (roman, conte), Compagnie Llorca, 1991.
Introduction à Bernart de Ventadorn (de Carl Appel, traduit de l'allemand par Luc de Goustine et de l'occitan par Miquèla Stenta), Carrefour-Ventadour, Éditions Lucien-Souny, 1989.
La Place de l’étoile (conte) Éditions Ars Magna, 1986.
Mystique ouvrière et tradition hermétique : Le Christ de Tulle (essai), Éditions Dervy-livres, 1986, Éditions Archè, 2006.
• Bartósz et Térésa (roman, conte), Éditions Critérion, 1986.
Johanna (de Renate Welsh, traduit de l'allemand par Luc de Goustine), Éditions L'école des loisirs, 1983 et 1990.
La Cachette (d'Ernst Nowak, traduit de l'allemand par Luc de Goustine sous le pseudonyme Jean Pierrefonds), Éditions Gallimard, 1981.
Petite encyclopédie des grands mystères du monde (de Francis Hitching, traduit de l'anglais par Luc de Goustine), Éditions Albin-Michel, 1980.
Une ascension (de Ludwig Hohl, traduit de l'allemand par Luc de Goustine), Éditions Gallimard, 1980, Éditions Attila, 2007.
Lo Topin de la Marieta ou la bonne cuisine du Limousin : Plus de 120 recettes commentées (avec Françoise de Goustine), Éditions Lemouzi, 1979.
Heidi (tomes 1 et 2) (de Johanna Spyri, traduit de l'allemand par Luc de Goustine et Alain Huriot, illustrations de Tomi Ungerer), Éditions L'école des loisirs, 1979 et 1983.
Mère Teresa et les Missionnaires de la Charité (d'Édouard Le Joly, traduit de l'anglais par Luc de Goustine sous le pseudonyme Jean Pierrefonds), Éditions Le seuil, 1979.
Le Printemps, la commune et le Roi (essai), Éditions de La table ronde, 1979.
Évelyne ou le voyage autour de la folie (d'Ernst Augustin, traduit de l'allemand par Luc de Goustine), Éditions Gallimard, 1978.
Mère Teresa de Calcutta (de Malcolm Muggeridge, traduit de l'anglais par Luc de Goustine), Éditions Le seuil, 1975 et 1998.
Anna et mister God (de Fynn, traduit de l'anglais par Luc de Goustine), Éditions Le seuil, 1975, Le grand livre du mois, 1998.
Günter Grass. Évidences politiques (traductions de Jean Amsler, Luc de Goustine, Bernard Lortholary), Éditions Le seuil, 1969.
Luc de Goustine. 10 mai 1968 : Manifestation théâtrale en trois points et un schéma (théâtre), Éditions Le seuil, 1968.
Nob (théâtre), Éditions Gallimard, Cahiers Renault-Barrault, 1967.
Le Moulin à Levine : Trente-quatre phrases à propos de mon grand-père (de Johannes Bobrowski, traduit de l'allemand par Luc de Goustine), Éditions Le seuil, 1966.

Types d'interventions possibles :
• Tout public.
• Dédicaces.
• Lectures.
• Conférences.

(Photo : DR).