Centre régional du livre en Limousin
Centre régional du livre en Limousin

Contacter le CRL en LimousinS'abonner à La Feuille d'information du CRL


L'actualité du livre :

Au sommaire :

« Inventer le livre » : exposition sur les éditions La Regondie, à la médiathèque municipale de Panazol (87).
Prix des lecteurs corréziens 2016-2017 : lancement de la quatrième édition ! Les lecteurs des bibliothèques sont invités à voter pour désigner les trois titres finalistes.
Le Centre régional du livre en Limousin s'associe à La Minute de poésie.
Publication de Retours à la marge : les revenus connexes des auteurs du livre.
Un espace « Outils et ressource » sur le nouveau site de l’Agence de valorisation de l’économie et de la culture en Limousin.
Un auteur du Limousin primé par la SGDL.
Le nouveau contrat d'édition à l'ère numérique, publié par la Sofia.
Aides à la diffusion du livre en bibliothèque.
Publication de la version imprimée de la Charte de la conservation dans les bibliothèques.


AndréThabaraud, fondateur des éditions La Regondie« Inventer le livre » : exposition sur les éditions La Regondie, à la médiathèque municipale de Panazol (87)

Jusqu'au mardi 28 février 2017, la médiathèque minicipale de Panazol (Haute-Vienne) accueille l'exposition « Inventer le livre » autour du travail et des productions des éditions La Regondie.

« Après des études aux Beaux-Arts de Limoges, André Thabaraud travaille comme photograveur, tout en participant à de nombreuses expositions individuelles ou collectives en tant que graveur. En 1999, il crée sa maison d’édition de livres d’artistes, les éditions La Regondie, dans laquelle il édite ses amis poètes et plasticiens. La collection compte aujourd’hui vingt-sept titres. Chaque livre est une histoire intime. Au détour d’une exposition, d’un texte, d’une rencontre, d’une conversation… soudain naît l’aventure, celle d’amitiés naissantes ou confirmées. Le livre est signe de reconnaissances et d’alliances artistiques. Les mots de l’écrivain se fondent dans les dessins du plasticien pour bientôt ne faire qu’un. L’harmonie se construit. Et l’aventure prend forme. On choisit les gravures, les peintures, on trie, on ordonne les photographies. On se retrouve. La parole se libère pour mieux se concentrer sur les feuillets. Un univers se forme, impressions et émotions d’artistes partagées… Le livre le dévoile, le lecteur l’effleurera dès la couverture. L’aventure se poursuit et la famille s’agrandit.
“Inventer le livre” est accompagnée d’œuvres représentatives de chacun des plasticiens édités. »

Des visites guidées de l'exposition auront lieu les samedis 21 janvier et 11 février, à 15h.

(Texte et image extraits de la communication de la Ville de Panazol).

Contacts, renseignements :
Médiathèque municipale de Panazol
1, place Achille-Zavatta
87350 Panazol
Tél. 05 19 99 40 41
www.mediatheque-panazol.com
et
Éditions La Regondie
19, rue André-et-Joseph-Massié
87000 Limoges
Tél. 06 72 13 21 07


Prix des lecteurs corréziens 2016-2017Prix des lecteurs corréziens 2016-2017 : lancement de la quatrième édition ! Les lecteurs des bibliothèques sont invités à voter pour désigner les trois titres finalistes

« Depuis son lancement en 2013, le Prix des lecteurs corréziens s'est installé dans le paysage culturel du département. Il s'adresse aux lecteurs de plus de quinze ans et récompense un ouvrage d'un auteur d'expression française, publié entre septembre 2015 et juin 2016.
Le comité départemental, composé des médiathèques d'Argentat, Arnac-Pompadour, Juillac, Objat, Meyssac, Saint-Ybard, Seilhac, Uzerche, Varetz et de la BDP de la Corrèze, s'est réuni à deux reprises et a sélectionné les sept titres suivants :

À demain, Lou, de Marie-Claude Vincent
Comme neige, de Colombe Boncenne
Les Enfants indociles, de Marie Charrel
Un petit glaçon dans la tête, de Valérie Péronnet
Rhapsodie française, d'Antoine Laurain
Le Reste de leur vie, de Jean-Paul Didierlaurent
Ubac, d'Élisa Vix

De novembre 2016 à mars 2017, les lecteurs des bibliothèques participantes (Albussac, Allassac, Argentat, Arnac-Pompadour, Beaulieu, Bort-les-Orgues, Brive-la-Gaillarde – bibliothèque du campus universitaire –, Brivezac, Camps, Chamboulive, Corrèze, Donzenac, Égletons, Juillac, Lagraulière, Mansac, Meyssac, Objat, Saint-Augustin, Saint-Pantaléon-de-Larche, Saint-Ybard, Sainte-Féréole, Seilhac, Treignac, Ussac, Uzerche – médiathèque municipale et bibliothèque du Centre de détention –, Varetz, Voutezac) sont invités à choisir trois titres parmi les sept.
Pour les aider, la BDP a constitué des mallettes contenant les romans prêtés aux bibliothèques qui en ont fait la demande. D'autres bibliothèques se sont associées à l'initiative en décidant d'acheter elles-mêmes les ouvrages.
Par ailleurs, les bibliothèques l'ayant souhaité bénéficient du prêt de liseuses avec les titres de la sélection disponibles en format e-pub.

La BDP met aussi à disposition des bibliothèques participantes l'ensemble du matériel de communication, à savoir : affiches, dépliants expliquant le déroulement du prix et les modalités pour participer au vote, ainsi que la grille d'évaluation des ouvrages. Cette dernière sera utilisée par le lecteur à la fois pour classer les livres par ordre de préférence mais aussi pour donner une appréciation globale sur l'ouvrage. Ces avis sont importants, puisqu'ils pourront être publiés dans la plaquette présentant la sélection des trois titres finalistes à l'ensemble des Corréziens à partir d'avril 2017.

Ce sont donc au total 29 bibliothèques du réseau qui se lancent dans l'aventure ! »

Pour en savoir plus : bdp.correze.fr

(Image : affiche du Prix des lecteurs corréziens 2016-2017 ; texte issu de la communication de la Bibliothèque départementale de prêt de la Corrèze).

Contact, renseignements :
Marie-Claude Traverse
Bibliothèque départementale de prêt de la Corrèze
Le Touron
19000 Tulle
Tél. 05 55 29 96 40
Fax 05 55 29 96 49
mtraverse@correze.fr
www.bdp.correze.fr


Le Centre régional du livre en Limousin s'associe à La Minute de poésie

Dans le cadre de ses actions de promotion des auteurs, le Centre du livre et de la lecture en Poitou-Charentes diffuse chaque semaine sur son site Internet La Minute de poésie. Un poème publié par un poète lié au territoire de Poitou-Charentes ou édité par une maison de la région est mis en ligne et envoyé via une newsletter à ses abonnés.

Le Centre régional du livre en Limousin s'associe aujourd'hui à cette Minute de poésie.
Des auteurs et éditeurs limousins seront ainsi bientôt présents parmi la sélection hebdomadaire.

Découvrez dès maintenant La Minute de poésie sur le site du CLL en Poitou-Charentes : livre-poitoucharentes.org, où vous pouvez également vous inscrire pour la recevoir tous les lundis matin.

Renseignements en Limousin :
Sophie Léonard
Centre régional du livre en Limousin
13, boulevard Victor-Hugo
87000 Limoges
Tél. 05 55 77 48 38
sophie.leonard@crl-limousin.org


Retours à la marge : les revenus connexes des auteurs du livrePublication de Retours à la marge : les revenus connexes des auteurs du livre

La Fédération interrégionale du livre et de la lecture (Fill) a publié (février 2016) une enquête interrégionale sur les revenus connexes des auteurs du livre, sous le titre de Retours à la marge : les revenus connexes des auteurs du livre : enquête interrégionale (données 2013-2014).

« La situation économique des auteurs a donné lieu au cours de l’année 2015 à plusieurs enquêtes menées par les pouvoirs publics (ministère de la Culture et de la Communication, Centre national du livre).
C’est dans ce contexte que 12 des structures régionales pour le livre, membres de la Fill, ont souhaité apporter un éclairage complémentaire à cette question par l’étude des activités connexes des auteurs en région.
Le CRL Bourgogne, Livre et lecture en Bretagne, Ciclic Centre-Val de Loire, le CRL en Limousin, Languedoc-Roussillon livre et lecture, le CRL Lorraine, le CRL Midi-Pyrénées, le CRLL Nord-Pas de Calais,le CRL Basse-Normandie, l’ARL Haute-Normandie, l’ARL Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’Arald Rhône-Alpes ont contribué à cette enquête.

Méthodologie de l’enquête :
Entre le 9 décembre 2015 et le 15 janvier 2016, 1 549 personnes, sur les 3 394 auteurs du livre (écrivains, illustrateurs, traducteurs) répertoriés dans 12 régions, ont répondu à un questionnaire en ligne portant sur leurs revenus et leurs pratiques au cours des années 2013 et 2014.
Les résultats sont analysés par Emmanuel Négrier (Cepel-CNRS-Université de Montpellier) dans le rapport intitulé Retours à la marge, à télécharger ci-dessous.

Caractéristiques de l’échantillon :
• Hommes : 58% – Femmes : 42%
• Âge moyen : 52 ans.
• Nombre moyen d’ouvrages publiés : 17
• Affiliés au régime de sécurité sociale des artistes auteurs : 38%, dont affiliés Agessa : 30% – affiliés MDA : 8%
• 11% des répondants n’exercent aucune autre activité professionnelle – 60% exercent une autre profession – 29% sont retraités.
• 20% déclarent un revenu global annuel sous le seuil de pauvreté – 48% ont un revenu global annuel inférieur à 25 000 euros.

Principales conclusions :
• Une large majorité d’auteurs (95%) présents dans l’espace public dans le cadre d’activités connexes très diversifiées : 80% des répondants exercent des activités connexes qui se situent dans au moins deux des quatre types d’activités identifiés dans l’étude (autour de l’œuvre / de l’auteur / de la transmission / de la création).
• L’affiliation au régime de sécurité sociale des artistes auteurs est nettement corrélée avec l’engagement dans ces pratiques et avec leur rémunération.
• Une forte mobilité interrégionale : l’étude confirme la décentralisation de la vie littéraire à travers une forte mobilité interrégionale des auteurs : c’est dans d’autres régions que l’on se rend lorsqu’on sort de son territoire, Paris et l’Île-de-France n’étant cités qu’en troisième position, y compris par les auteurs affiliés.
• Une rémunération encore trop peu fréquente et une méconnaissance des modes de rémunération par les opérateurs : la difficulté à se faire rémunérer croît avec la probabilité d’être dans un rapport de rémunération. Les affiliés concentrent un haut niveau de difficulté, sans doute parce qu’ils expriment leurs exigences de rémunération avec plus de régularité et de force que les non affiliés. Ils le font dans des situations où la méconnaissance des pratiques et des outils légaux par les opérateurs reste importante.
• Une nécessaire reconnaissance des activités connexes : le développement des activités connexes est loin d’assurer un niveau de revenu suffisant pour des auteurs dont le revenu global demeure, pour la grande majorité d’entre eux, limité. Compte tenu de la modestie des ressources des auteurs, il y a lieu de travailler à la reconnaissance de ces activités connexes, au sens politique, comme au sens plus particulier de leur mode de rémunération. »

Télécharger au format PDF Retours à la marge : les revenus connexes des auteurs du livre : enquête interrégionale (données 2013-2014) (106 pages, 19 Mo)

Pour consulter les résultats des études nationales sur la situation économique et sociale des auteurs du livre réalisées par le ministère de la Culture et de la Communication et le Centre national du livre en 2016, suivre le lien suivant : www.culturecommunication.gouv.fr.

(Texte extrait de Retours à la marge : les revenus connexes des auteurs du livre, publié par la Fédération interrégionale du livre et de la lecture).

Renseignements :
Fédération interrégionale du livre et de la lecture (Fill)
132, rue du Faubourg-Saint-Denis
75010 Paris
Tél. 01 43 57 85 02
Fax 09 70 60 20 50
fill-livrelecture.org


Agence de valorisation de l’économie et de la culture en LimousinUn espace « Outils et ressource » sur le nouveau site de l’Agence de valorisation de l’économie et de la culture en Limousin

L’Agence de valorisation de l’économie et de la culture (AVEC) en Limousin annonce la migration vers son nouveau site de l’espace « Outils et ressource » (jusqu’alors sur www.culture-en-limousin.fr).
Rappelons que cet espace de diffusion a « pour but de procurer aux structures et aux porteurs de projet culturels des éléments pour entreprendre, se structurer et se professionnaliser. Sont accessibles dans cette rubrique différents types d’information : de l’actualité, des publications, et (bientôt) des fiches annuaires.
Cet espace se veut évolutif tant dans la forme que dans les contenus. »
Vous pouvez donc y retrouver les annonces de journées d’information / formations, des appels à projet, des publications, des offres d’emploi et de stage et autres annonces.

Pour consulter cette rubrique : avec-limousin.fr

(Texte issu de la communication de l’Agence de valorisation de l’économie et de la culture en Limousin).

Contact, renseignements :
Agence de valorisation de l’économie et de la culture en Limousin
27, boulevard de la Corderie
87000 Limoges
Tél. 05 87 21 30 50
avec-limousin.fr


Un auteur du Limousin primé par la SGDL

La Société des gens de lettres (SGDL) annonce la création de deux nouvelles bourses de création, attribuées à Stéphan Lévy-Kuentz et à Julien Bosc (ce dernier vivant en Creuse).

Grâce à des legs d'auteurs, deux nouvelles bourses de soutien à la création littéraire contemporaine, attribuées à des manuscrits en cours de rédaction, ont donc ,été mises en place par la Société des gens de lettres (SGDL).
Sarane Alexandrian (1927-2009), écrivain et critique d'art, a donné son nom à une première bourse, dotée de 10 000 euros. Elle a été accordée en 2015 à l'écrivain et scénariste Stéphan Lévy-Kuentz.
La seconde bourse de la SGDL, dotée de 5 000 euros, prend le nom de la poétesse Gina Chenouard et a été attribuée à Julien Bosc, auteur, metteur en scène de théâtre et créateur en 2013 des éditions Le Phare du Cousseix.

Retrouvez Julien Bosc à la rubrique « Auteurs » de ce site.


Le nouveau contrat d'édition à l'ère numériqueLe nouveau contrat d'édition à l'ère numérique, publié par la Sofia

La Sofia (Société française des intérêts des auteurs de l'écrit) a publié Le nouveau contrat d'édition à l'ère numérique, sujet développé lors des rencontres professionnelles qui se sont déroulées à la Maison de la poésie, à Paris, le 5 février 2015.

« Depuis le 1er décembre, l’ordonnance prise par le Gouvernement le 12 novembre 2014, à la suite de l’habilitation législative contenue dans la loi du 8 juillet 2014, a donné force légale aux dispositions de l’accord-cadre du 21 mars 2013 entre auteurs et éditeurs. Ainsi, le nouveau contrat d’édition à l’ère numérique est, désormais, entré en application.
Quelles en sont les innovations ? Quelle portée pratique ont-elles ? Comment se conjuguent les droits numériques avec ceux du livre imprimé ? Qu’est-il prévu en matière de rémunération ?
Le directeur du Livre et de la Lecture, un universitaire de renom et les signataires de l’accord-cadre représentant les auteurs et les éditeurs se sont réunis, le 5 février 2015, lors de la 5e édition des Rencontres de la Sofia pour cerner, pour vous, les éléments-clés de ce nouveau dispositif et ses enjeux actuels. »

Au sommaire :
• « Le nouveau contrat d'édition »,  par Alain Absire, président de la Sofia, auteur
• « La genèse du nouveau régime et l'encadrement administratif et législatif », par Nicolas Georges, directeur chargé du Livre et de la Lecture, ministère de la Culture et de la Communication
• « La synthèse des dispositions nouvellement mises en œuvre », par Christophe Caron, professeur agrégé à la faculté de droit de Paris-Est, avocat à la Cour, cabinet Christophe Caron
• « Dialogue entre les signataires de l’accord-cadre », par Marie Sellier, présidente de la Société des gens de Lettres, auteur (SGDL), et Vincent Montagne, président du Syndicat national de l’édition (SNE), président-directeur général du groupe Média-Participations
• « Clôture », par Agnès Fruman, vice-présidente de la Sofia, secrétaire générale des éditions Albin-Michel

Une version de cet ouvrage est disponible gratuitement sur www.la-sofia.org.

(Image : couverture de Le nouveau contrat d'édition à l'ère numérique ; texte extrait de l'ouvrage).

Contact, renseignements :
La Sofia (Société française des intérêts des auteurs de l'écrit)
199 bis, boulevard Saint-Germain
75345 Paris Cedex 07
Tél. 01 44 07 06 48
Fax 01 44 07 17 88
www.la-sofia.org


Aides à la diffusion du livre en bibliothèque

« Ce nouveau dispositif, mis en place à compter de l’année 2015, vise à accompagner les projets développés par les bibliothèques en faveur de publics empêchés nécessitant des actions particulières pour bénéficier d’une égalité d’accès au livre et à la lecture.

Ces subventions constituent un soutien global à des projets de qualité, intégrant notamment des collections, des actions de médiation et de valorisation des fonds développés en faveur de publics spécifiques. L’assiette de calcul de ces subventions pourra inclure, pour les bibliothèques en milieux pénitentiaires et hospitaliers, le coût de formation d’auxiliaires bibliothécaires et des actions de sensibilisation de personnels encadrants ainsi que pour les nouveaux projets visant les personnes dépendantes, une partie des frais de personnels de médiation.
Elles bénéficient aux publics empêchés de lire du fait de leur handicap, de leur détention, de leur hospitalisation, de leur perte d’autonomie ; sont également concernés les publics géographiquement, culturellement ou socialement éloignés du livre et de la lecture, prioritairement via des actions menées en réseaux visant les usagers des plus petites communes.
Ponctuellement, des appels à projets pourront être publiés par le CNL ».

Pour en savoir plus, retrouvez l'annonce sur le site du Centre national du livre.


Charte de la conservation dans les bibliothèquesPublication de la version imprimée de la Charte de la conservation dans les bibliothèques

Le Service du livre et de la lecture de la Direction générale des médias et des industries culturelles (ministère de la Culture et de la Communication) a publié, en décembre 2014, la version imprimée de la Charte de la conservation dans les bibliothèques.
Ce fascicule de trente-deux pages a été élaboré conjointement par le ministère de la Culture et de la Communication et par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.
Coordonnée par la Fédération interrégionale du livre et de la lecture, il récapitule les normes, les standards et les bonnes pratiques de conservation qui sont actuellement de règle au niveau national et international dans le domaine des bibliothèques.

« L'exceptionnelle richesse des collections des bibliothèques françaises mais aussi les contraintes scientifiques et artistiques ainsi que matérielles, techniques, budgétaires qui pèsent sur leur conservation,
la répartition de ces collections sur l'ensemble du territoire national dans un cadre administratif décentralisé mais avec la nécessité de leur garantir partout des conditions satisfaisantes de conservation et, par suite, de communication et de mise en valeur,
la complémentarité des collections patrimoniales et des collections courantes des bibliothèques mais aussi la spécificité de leurs statuts et de leur conservation,
l'émergence régulière de nouveaux patrimoines ainsi que l'intérêt scientifique, esthétique ou mémoriel de documents, d'objets ou de collections qui, jusque-là, n'avaient pas revêtu ce caractère,
l'importance et la rapidité des évolutions scientifiques et techniques, dans un cadre coopératif et normalisé,
le développement des collections nativement numériques et numérisées, et les transformations qu'elles ont entraînées en matière de conservation,
la nécessité d'apporter aux responsables de ces collections une formation initiale et continue de qualité et de les sensibiliser aux règles éthiques de la conservation,
le constat que les politiques, les instruments et les services développés en matière de conservation par le ministère de la Culture et de la Communication, le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, et le réseau des bibliothèques françaises forment une base indispensable mais ne peuvent entièrement répondre aux exigences des établissements et des personnels ni à certaines situations courantes ou exceptionnelles qu'ils rencontrent,
enfin la conviction que, sans préjudice des obligations légales et réglementaires auxquelles les établissements, les personnels, les collections sont assujettis, les acteurs de la conservation ne peuvent accomplir leur mission sans un engagement individuel et collectif réglé sur de bonnes pratiques, reconnues au sein de leurs professions respectives,
ont conduit le ministère de la Culture et de la Communication et le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche à établir les recommandations suivantes [dans l'ouvrage] en matière de conservation des collections de bibliothèque et à inviter les institutions responsables de ces collections à y adhérer.
La Fédération interrégionale du livre et de la lecture qui œuvre, depuis sa création, à la dissémination sur les territoires des bonnes pratiques de conservation et de valorisation du patrimoine écrit, ne peut qu'adhérer à cette charte et inviter ses membres à lui emboîter le pas. »

Pour en savoir plus :
www.fill.fr.
www.patrimoineecrit.culture.gouv.fr.

La Charte de la conservation dans les bibliothèques est aussi accessible en ligne (au format PDF) :
www.patrimoineecrit.culture.gouv.fr.

(Image : couverture de la Charte de la conservation dans les bibliothèques ; texte issu de son avant-propos).


 



Rejoignez le Centre régional du livre en Limousin sur Facebook.


En tant que rédacteurs de ce site, nous œuvrons pour vous permettre d'accéder aux informations les plus exactes possibles dans le domaine du livre et de la lecture en Limousin.
Cependant, parmi la somme de données que nous diffusons, il se peut que certaines nécessitent une réactualisation.
Donc, si vous remarquez des informations erronées ou manquantes dans ce site, nous vous invitons à nous en faire part en écrivant au CRL en Limousin (adresse postale ou corrections.site@crl-limousin.org) ou en nous téléphonant au 05 55 77 45 69.
Nous vous remercions par avance pour votre contribution.

 

Mentions légalesCrédits